Littérature : Baho Roland !

Littérature : Baho Roland !
Roland Rugero , écrivain (www.akeza.net)

Roland Rugero , écrivain (www.akeza.net)

Le jeudi 11 octobre  à l’institut français de Bujumbura, les amoureux de la littérature ont pu découvrir, déguster, apprécier et se faire dédicacer le nouveau roman de l’écrivain Roland Rugero. Co-initiateur du café littéraire Samandari, ce jeune journaliste à peine 26 ans est à son deuxième roman. Médaillé de bronze aux jeux de la francophonie 2009, Roland a demandé à l’auditoire, oubliant même qu’il ne tenait pas le rôle de modérateur comme d’habitude lors des séances des jeudis, de ne pas faire de l’amalgame avec la politique. Tout simplement parce la couverture de son premier roman est tout blanc et le deuxième tout vert. Comprendra qui s’intéresse à la politique!

 

Dans une ambiance artistiquement décorés par les tableaux de l’artiste Epa BINAMUNGU, Roland s’est prêté à l’exercice de répondre aux questions venant du public,  un rôle inversé! Ce journaliste qui se prend à son propre jeu. Mais il était face à ses lecteurs.

 

Baho! Est un roman qui emmène le lecteur dans une sorte de grand reportage ou de téléréalité à  l’africaine. On veut tout de suite tirer conclusion… mais en se prêtant à la lecture de ce roman plusieurs « pourquoi » reviennent.

 

 » Dans une vie d’entre-deux-guerres, un village au travail voit ses peurs et ses rancœurs révélées par un fait divers anecdotiques et presque drôle: un muet pris d’une envie soudaine de déféquer demande à une jeune fille par des gestes explicites les latrines les plus proches. Seulement, dans un monde où la violence a formé les âmes simples, les gestes les  plus anodins peuvent être interprétés comme des agressions réelles. Cette jeune fille, se croyant ainsi l’objet d’une tentative de viol, hurle, crie, alerte. Le pauvre hère, comprenant la méprise, croit que courir le sauvera. Pourtant, cela le devient n véritable aveu de culpabilité et le conduit inexorablement au gibet, où la vindicte populaire pourra montrer l’étendue de ses peurs… » ainsi se résume le roman.

 

A la question de savoir pourquoi le titre Baho? Roland nous apprends que le premier titre était la peine de vie. Pour son deuxième roman  »Baho! », Roland Rugero est  paru chez Vents d’ailleurs en France.

 

Baho Roland!

 

Alain HORUTANGA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.