LIRE AFRICA, une librairie privée de littérature africaine

LIRE AFRICA, une librairie privée de littérature africaine
Mme Maria Weilenmann propriétaire de la librairie Lire Africa.(www.akeza.net)

Mme Maria Weilenmann propriétaire de la librairie Lire Africa.(www.akeza.net)

Une librairie qui s’occupe uniquement de  littérature africaine vient d’ouvrir ses portes dans la capitale Bujumbura. La librairie dispose des romans d’amour, des romans policiers, les livres historiques et sociopolitiques sur le Burundi, les romans les nouvelles d’auteurs burundais.

 

Mme Maria Weilenmann propriétaire de la librairie Lire Africa explique sa motivation de créer une librairie au Burundi : « dès mon arrivée à Bujumbura, j’ai constaté un manque criant de librairies au Burundi et j’ai essayé de trouver une façon de m’occuper  et de pouvoir servir la société burundaise, d’où l’idée d’ouvrir une librairie. La librairie porte essentiellement sur la littérature noire : une façon de valoriser les africains au travers de leurs propres œuvres » dit-elle.

 

La librairie LIRE AFRICA est confrontée à de nombreux défis tels que  les commandes qui durent plusieurs jours voire plusieurs mois ; « j’ai des contacts  en Europe. Si je fais des commandes  par poste, les livres peuvent me parvenir dans deux mois. Si c’est par voie maritime ça peut durer un mois ; la seule voie rapide c’est  DHL mais c’est plus cher : je paie le double de ce que je devrais payer avec les autres voies. Il y a aussi l’internet avec ebook, les bibliothèques en ligne avec la possibilité d’acheter un livre en ligne ce qui réduit considérablement le nombre de livres vendus par mois ; chaque mois je peux vendre une trentaine de livres, s’exprime-t-elle.

 

Le pouvoir d’achat de la population est aussi un autre défi majeur à relever. « Ce n’est pas possible de vendre plus de livres. On dirait que c’est beaucoup plus les blancs qui achètent et c’est pourquoi j’ai préféré combiner la librairie à la bibliothèque pour permettre  une consultation sur place. Une fois le lecteur  intéressé, il peut acheter », confie-t-elle.

 

Mme Maria Weilenmann est de nationalité suisse ; elle est arrivée au Burundi en juillet 2013, elle est passionnée par la lecture. L’idée de commercialiser les livres  a été mise en action en avril de cette année. La librairie compte aujourd’hui 300 livres y compris les livres pour enfants. Le montant total de sa collection avoisine 10.000 USD.

 

A l’intérieur de la librairie LIRE ARFICA.(www.akeza.net)

A l’intérieur de la librairie LIRE ARFICA.(www.akeza.net)

Benjamin KURIYO, Stagiaire.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.