Lions club Bujumbura avec les natifs de Rohero offrent un kit scolaire aux enfants de l’OCJM

Lions club  Bujumbura  avec les natifs de Rohero offrent un kit scolaire aux enfants de l’OCJM

Ce samedi 15 septembre à 10h, lions club Bujumbura Doyen et ITANGE LEO en collaboration avec l’association des natifs de Rohero sont venus en aide aux enfants de l’orphelinat  de cœur de Jésus et Marie(OCJM).   Ces enfants  éprouvaient encore les difficultés de rejoindre l’école suite au manque du matériel scolaire.

C’est avec une grande joie que les enfants de l’orphelinat de cœur de jésus et de Marie ont accueilli Lions club de Bujumbura et l’association des natifs de Rohero, qui ont répondu présents à leurs inquiétudes.  Animés par la volonté de venir en aide aux plus démunis,  ces différents clubs sont parvenus à rassembler plus de 1000 cahiers et autres kit scolaires en seulement deux semaines.

Un geste charitable qui a ému HAKIMAZE Albert, un homme qui a renoncé  à tout pour  s’occuper de ces enfants, il y a 19 ans déjà. Ce dernier qui a fait visiter aux bienfaiteurs l’orphelinat,  afin de leur montrer  les conditions difficiles dans lesquelles vivent ces enfants. L’orphelinat compte 72 enfants actuellement,  rencontre beaucoup de difficultés  à cause de ses anciens donateurs qui ne peuvent plus les soutenir. En plus de cela l’OCJM paie un  loyer mensuel de 6OO milles fb, une charge qui ne  permet pas selon  HAKIMAZE Albert de subvenir à d’autres besoins des enfants. Il appel toutes les personnes de bonne volonté de venir au secours de ces enfants.

{"autoplay":"true","autoplay_speed":"3000","speed":"300","arrows":"true","dots":"true"}

En image : La cérémonie de remise ©DR

Selon Me Hervé BARUTWANAYO, vice-président de Lions club Bujumbura, offrir un kit scolaire à ces enfants était une nécessité absolue, et  salue la sportivité avec laquelle les membres des différents clubs ont pu répondre l’appel.  « Mais à part le besoin du kit scolaire,  nous avons constaté que ces enfants ont besoin du minerval, d’être nourri et d’avoir un endroit décent pour vivre. Nous allons réfléchir au niveau des clubs pour voir comment travailler sur le court terme et surtout faire une vision sur le long terme » ajoute t-il.

Monsieur BARUTWANAYO appel le public à une prise de conscience,  « l’orsqu’on est à l’aise à un moment, on se dit que tout le monde l’est aussi. Mais ce n’est qu’en se confrontant à d’autres réalités que l’on comprend que la vie à une autre face ». conclue-t-il.

 

Chris Bruno WANY 

Comments

comments