L’incroyable résurrection de Saido Berahino grâce à la qualification du Burundi à la CAN2019

L’incroyable résurrection de Saido Berahino grâce à la qualification du Burundi à la CAN2019

Saido Berahino lors du match Burundi Vs Gabon au Stade Prince Louis Rwagasore ©Akeza.net
Depuis son accusation pour conduite en état d’ivresse en Angleterre, on n’a plus entendu parler de ses exploits au sein de l’équipe de football Stoke city. Présumé coupable, le chouchou des burundais, Saido Berahino est allé jusqu’à manquer quelques matches au sein de son club. Mais la victoire des hirondelles sur les panthères aura tout changé et les médias internationaux lui font la part belle sur la qualification historique du Burundi.

On avait rarement vu le foot burundais dans les media internationaux, et pas n’importe lesquels : The Guardian, un des piliers médiatiques du Royaume Uni titre : « Berahino can pick himself up with Burundi » (Berahino peut se relever avec le Burundi). Ce titre parait quelques jours avant la rencontre historique Burundi Vs Gabon. Le média anglais présente Berahino comme un élément clé de la qualification du Burundi à la CAN.

Lire aussi : CAN 2019: Voici pourquoi les Hirondelles ont gagné

La Radio France Internationale (RFI) n’y va pas par quatre chemins. Lors d’un entretien avec cet attaquant de Stoke City, elle n’hésite pas à le nommer « attaquant-vedette des hirondelles ». Dans le titre de l’article, l’international burundais est repris en ces termes : [CAN 2019] Saido Berahino: «Personne n’avait vu le Burundi venir». Ici, il répond aux questions sur la qualification historique du Burundi. Avec une certaine fierté, il ne cache pas d’avoir réalisé son rêve. Et de marteler : « Personne n’avait vu la qualification du Burundi venir ».

Avoir un attaquant connu des plus hautes strates du football mondial peut avoir ses avantages. Ainsi, si la nouvelle de la qualification du Burundi est historique en soi, notre relais dans les grands groupes médiatiques, elle, a beaucoup à voir avec un footballeur que ces milieux reconnaissent. Il présente l’ultime avantage que les lecteurs de ces media peuvent se retrouver en lui. Comme quoi il faut du parrainage en tout.

Lire aussi : La Chronique « Spéciale » du Vagabond : « La Panthère s’est fait picorer les yeux par l’Hirondelle »

La victoire nous a beaucoup donné mais Saido Berahino avec ses réseaux, son aura, nous apporte une lumière qui nous serait très bien passé à côté, outre mesure. D’une certaine manière, la qualification historique du Burundi aura permis à Saido Berahino d’attirer l’attention et la sympathie des médias internationaux sur le Burundi et son football. Quels seront les avantages de cette visibilité ? Des contrats signés ? Des joueurs achetés ?
A suivre…

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments