L’histoire d’un footballeur burundais qui atterrit dans la ville de Cristiano Ronaldo

L’histoire d’un footballeur burundais qui atterrit dans la ville de Cristiano Ronaldo

Christophe Nduwarugira et le Président du club Uniao de Madeira.©DR

L’international  burundais Christophe Nduwarugira alias Lucio vient de signer dans un club portugais de 2ème division pour un contrat d’une année et demie. Le joueur est très satisfait de porter le maillot d’Uniao de Madeira, un club soutenu financièrement par la star Cristiano Ronaldo.

Très jeune, Christophe Nduwarugira  avait comme idole  Lucio le  défenseur Brésilien, d’où son surnom. Il a commencé à taper dans le cuir comme tout jeune juste pour s’amuser entre amis du quartier. Petit à petit, Lucio est parvenu à marier les études et le football afin d’empocher son diplôme des études secondaires. Toutefois,  en dépit du temps limité qu’il accordait au football, son talent était indiscutable.

Christophe Nduwarugira  a compris  très tôt que le talent  ne suffisait pas  pour réaliser son rêve : devenir un footballeur de haut niveau. Ainsi, Lucio s’est mis à courir, à faire des entrainements personnels en dehors des séances  prévus par son club d’alors JEC. Un bon jour, alors que Dugary Ndabashinze faisait son cross en solo vers le Campus Kiriri, Christophe «Lucio» Nduwarugira l’a suivi. Dugary Ndabashinze  (il joue au Vietnam) sera surpris de voir un gamin l’égarer  en courant sur ces montagnes qui surplombent la ville de Bujumbura. Il ne savait pas que quelques années plus tard, ils allaient se retrouver sur le même terrain défendant  tous les couleurs nationales.

Le  jeune de 22 ans venait de passer 2 mois de test au club Uniao de Madeira Fc  avant de signer officiellement  pour le club. Avant qu’il n’aille s’essayer, Christophe jouait   pour  Chibuto Fc, un club Mozambicain. Son talent avait d’abord  était découvert  par le coach Olivier Niyungeko qui lui a donné  la chance de jouer pour LLB S4A. On retiendra  également que Lucio  faisait partie de la sélection nationale du Burundi qui a atteint les ¼  de final au CHAN 2014.

«J’ai un sentiment de satisfaction. C’est un grand jour pour ma carrière, je rends grâce à Dieu»  s’est-il confié à nous.

Polyvalent qu’il est, il est retenu en tant que milieu du terrain.

Armand NISABWE

bannière

Comments

comments