Les services de contrôle technique et d’octroi des permis de transport à l’ère de la numérisation

Les services de contrôle technique et d’octroi des permis de transport à l’ère de la numérisation

Sous le haut patronage de son excellence Dr Joseph BUTORE, deuxième vice-président de la république du Burundi, l’Office des Transports en commun (OTRACO) a organisé ce mardi 11 Février 2020 les Cérémonies de lancement officiel du «Projet de modernisation des services de contrôle technique et d’octroi des permis de transport ». Les cérémonies se sont déroulées dans les enceintes de l’OTRACO sis au quartier industriel.

 

Après la coupure du ruban marquant l’ouverture solennelle des cérémonies, une visite a été effectuée dans les locaux de l’OTRACO pour présenter les nouveaux équipements et leur fonctionnement. Les équipements présentés étaient faits de 5 lignes en équipements modernes couplées d’opérations informatiques, et un guichet unique de paiement.

Le ministre des transports et des travaux publics, le directeur de l’OTRACO ainsi que des techniciens du projet ont pris le soin d’expliquer au deuxième vice-président de la république du Burundi et à l’assemblée présente le fonctionnement de tous les services du nouveau système.

Dans ses clarifications, Jean Bosco NTUNZWENIMANA, ministre des transports et des travaux publics a souligné les avantages qui se profilent avec le nouveau projet. ‘’La nouvelle technologie permettra l’identification de toutes les véhicules présentes sur le sol burundais. La définition du parc automobile burundais permettra au Burundi de se joindre aux autres pays de l’EAC dans les normes de sécurité routière’’.

 

Albert MANIRATUNGA, directeur général de l’Otraco a expliqué la nouvelle procédure d’acquisition des documents. ‘’  Dans les premiers jours nos clients complèteront un formulaire d’identification, un formulaire qui sera sécurisé. Apres on leur donnera un numéro de paiement des frais au guichet unique. Le guichet sera géré par la BANCOBU à qui des bureaux ont été octroyés ici même à l’Otraco. La banque tachera de distribuer les frais à qui de droit (OBR, l’OTRACO et l’Etat). La procédure se poursuivra avec les étapes plus techniques’’.

 

Après le tour dans tous les services d’octroi de nouveaux documents, la visite s’est clôturée sur un discours du deuxième vice-président de la république du Burundi.

Dans son allocution, Dr Joseph BUTORE a pris le soin de remercier tous les partenaires qui ont conjugué les efforts dans la réalisation du projet. « Le Projet de modernisation des services de contrôle technique et d’octroi des permis de transport entre dans le cadre de la nouvelle formule d’action de l’Etat (PPP) Partenariat-Public-Privé. Ce projet permettra d’améliorer la qualité des services rendus à la population’’. L’Etat burundais ne ménagera aucun effort pour soutenir des initiatives comme celles-ci’’.

Notons qu’au moment où l’ancien système avait une capacité d’accueil de 200 à 250 véhicules/jour, le nouveau système accueillera  jusqu’à 600 véhicules/jour. Ce projet est mené par l’Etat burundais et la société indienne Global Smart Technologies. Le projet s’étendra dans tout le pays avec la rénovation des garages de Gitega, Ngozi, et Bururi. Mais en attendant, tous les véhicules du pays devront s’affranchir des services du garage Otraco de Bujumbura. C’est dans le but de se conformer à la nouvelle procédure.

Janvier CISHAHAYO

Comments

comments