Les parents et les enfants vivent deux mondes qui ne se croisent que le soir…

tendresse d'une mère (www.akeza.net)

tendresse d'une mère (www.akeza.net) Photo @ Planète Artisanat

 Une population d’une hospitalité  légendaire, toujours de bonne humeur, ce sont des valeurs que la population burundaise incarne, parfois  sans même s’en rendre compte. Des valeurs qui sont si bien appréciées , des valeurs qui embellissent notre pays au même point que nos plus beaux paysages.

Félicitation à nos grands-mères, à nos arrières grands-mères, elles qui ont su si  bien tenir leur rôle de mère, en inculquant des valeurs aussi riches à leurs enfants. Si aujourd’hui la population burundaise peut offrir cette belle image, et en être fière, elle le doit à ces bonnes mères.

Comme certains grands-parents l’affirment, ils ont vraiment profité de l’amour maternel. Ces femmes d’autres fois étaient dévouées à l’éducation des enfants. La plupart d’entre elles n’étaient pas instruites. Pourtant elles ont su s’en occuper sans réserve avec amour et tendresse. Elles se sont données entièrement à leurs enfants qu’ils considéraient comme première richesse, leur apprenaient le bien et le mal, le respect d’autrui, et tant d’autres valeurs qui marquent, jusqu’à nos jours, la société burundaise. Ces femmes méritent bien nos éloges !

Qu’en est-il de la femme actuelle?

 

Le  monde a changé. L’éducation des enfants revient à l’école. Les parents se préoccupent de trouver les moyens financiers pour payer de meilleurs écoles à leurs enfants, oubliant que cela ne suffit pas. Les parents et les enfants vivent deux mondes différents qui ne se croisent que le soir. Pas de temps pour s’en occuper. On ne peut plus distinguer le rôle de la mère et celui du père.

 

A coté des besoins primaires, l’enfant a besoin de vivre dans un cadre familial équilibré. Ainsi les parents doivent être les premiers à assurer un développement harmonieux de l’enfant. Le père assure la sécurité, il incarne l’autorité, et la mère donne de l’affection. Le rôle de la mère est primordial mais elle doit être épaulée par le père pour réussir.

L’enfant dans le sein de sa mère vit une relation étroite avec elle. Ils ne font qu’un. Après la naissance, l’enfant aura toujours besoin de sentir ces liens. L’attention, l’amour et l’affection qu’il recevra de sa mère en grandissant le marquera toute sa vie.

Les enfants qui vivent dans de mauvaises conditions, ceux qui manquent d’affection, vivent des difficultés liées à la performance, à l’échec scolaire, à l’accomplissement de soi et développent des comportements bizarres.

 

Ainsi, de tout ce que l’on peut offrir à son enfant, rien n’égale l’affection, la tendresse et l’amour dune mère.

 

Attention, l’on ne récolte que ce que l’on a semé !

 

Emelyne NIBOGORA

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.