Les industries innovantes au Burundi ; meilleure voie pour un développement durable

Les industries innovantes au Burundi ; meilleure voie pour un développement durable

©Photo d’illustration:Usine BUCECO dans la province de Cibitoke

Selon le rapport de la banque mondiale de l’innovation 2019, le Burundi se trouve parmi les dix-huit économies qui ont surperformé l’innovation par rapport au PIB en 2019. Ces pays sont appelés ‘’les innovateurs’’. Le rapport explique que le Burundi se retrouve parmi les innovateurs au vu de ses réussites en matière d’innovation en 2018.

Les réformes entreprises au cours de ces dernières années visant notamment à promouvoir le développement industriel ont fait que l’indice de la production industrielle est passé de 120,1 en 2011 à 133,5 en 2015.

Ces réformes ont porté sur l’amélioration du climat des affaires; le développement du secteur privé, la simplification des procédures d’établissement et de création des sociétés, la protection de la propriété industrielle; l’encouragement à l’utilisation des TIC et la promulgation du nouveau code des investissements.

Bien qu’il y ait de quoi se réjouir, un pas reste à franchir étant donné que le Burundi se trouve parmi la queue de la liste du rapport de la banque mondiale de l’innovation de 2019. Sur 129 économies classées, le pays de Mwezi occupe la 128eme place avec un score de 17.65%.

La bataille reste alors à mener pour faire de l’industrie la pièce maîtresse de la productivité économique surtout que le secteur industriel contribue seulement à 17% au PIB et emploie 2% de la population active.

 

La viabilité des entreprises ; cet autre défi à l’industrialisation

Selon les Statistiques de l’Agence pour la Promotion des Investissements (API), peu d’entreprises et de sociétés inscrites dans ses palmarès réussissent à pérenniser leurs activités. L’agence évalue la mortalité des entreprises à 356 entreprises depuis 2010 jusqu’à fin 2018.

L’API montre également que 8% de projets inscrits n’ont jamais investi. 4% des projets suspendus, 2% ont changé d’activités tandis que 1% des projets ont été vendus. Les projets enregistrés et en cours s’élèvent seulement à 27%.

L’industrie au Burundi est confrontée à des défis. Il est alors à envisager des solutions pour les surmonter défis car une économie ne peut prospérer sans une industrie forte et durable. Le décollage et la pérennisation de la croissance économique dépend intimement de l’industrialisation.

https://www.globalinnovationindex.org/gii-2019-report

Janvier CISHAHAYO

Comments

comments