Les Guides du Burundi célèbrent le pouvoir et le potentiel des Filles

Les Guides du Burundi célèbrent le pouvoir et le potentiel des Filles

Les Guides du Burundi célèbrent le pouvoir et le potentiel des Filles ©Akeza.net

A l’occasion de la journée internationale de la fille, les membres de l’association des guides du Burundi s’étaient réunis le samedi 13 octobre 2018 dans l’enceinte de l’école primaire Saint Michel pour cette journée qui met à l’honneur la fille. Placée sous le thème « Autonomisons les Filles avant, pendant et après les crises », l’objectif de cette journée était non seulement de célébrer la fille mais également de discuter et partager autour des sujets touchant directement les filles burundaises.

Elles étaient nombreuses à se réunir dans la cour d’entrée de l’école Saint Michel, au cours d’une activité mêlant enseignement, échange, discussion et loisir. Une façon pour l’association de célébrer le pouvoir et le potentiel de fille guide. L’activité se voulant interactive, les filles et femmes présentes ont discuté sur de nombreux sujet tel que l’attitude de la fille burundaise.

En plus des échanges, les filles ont présenté les différents programmes initiés par l’association. Des présentations faites à l’aide de petits sketches illustrant le type d’activité organisées par chaque programme. C’est le cas par exemple du programme « Free Being Me » qui incite les jeunes filles à avoir plus de confiance en elles, du programme de prévention contre les méfaits liés à la consommation d’alcool ou encore du programme « YESS », qui permet aux jeunes filles de voyager à travers le monde et de découvrir la vie au-delà des frontières du Burundi. Un programme qui a permis aux filles de vivre une expérience autant au niveau professionnel qu’humain.

Bien que traitant de sujets sérieux, l’activité de ce samedi 13 octobre, était aussi un moment de détente et de joie avec au programme de la danse (traditionnelle et moderne), des poèmes, du chant et des jeux en tout genre.

La jeune fille burundaise a le potentiel de devenir un pilier de la société burundaise et pour lui permettre d’atteindre pleinement ce potentiel, cette dernière doit s’investir dans son éducation, dans la promotion des mœurs décentes et dans son autonomisation. C’est le travail et la mission que se sont donnés les Guides du Burundi et cela mérite d’être encouragé.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments