Les effets ravageurs de la drogue: l’histoire de Cédric le jeune citadin

Les effets ravageurs de la drogue: l’histoire de Cédric le jeune citadin

Photo d’illustration de drogues et autres substances ©DR

Nombreux sont les dangers qui se trouvent derrière la consommation des substances illicites notamment les drogues et les stupéfiants de tout genre. La plupart des gens deviennent esclaves de ces drogues à l’adolescence lorsqu’ils commencent à transgresser les règles de bonne conduite. Au début, ils veulent seulement goûter aux plaisirs interdits,  ou juste copier les comportements de leur bande de copains pour avoir l’air plus cool. Très vite, ils sombrent dans la dépendance et leur vie se dégrade au fur et à mesure qu’ils s’enfoncent dans la consommation des drogues.

 

Cédric est un jeune homme dans la trentaine qui a vu sa vie basculer à cause de ces substances. C’est avec émotion qu’il raconte sa descente aux enfers.

 

C’est à l’âge de 17ans que j’ai fumé de l’herbe (marijuana) pour la première fois. Ça faisait des jours que mes potes n’arrêtaient pas de m’en parler et à un certain moment je n’en pouvais plus, il fallait que je goûte. Je savais déjà à l’époque que ce que je faisais n’était pas bien, mais j’ai quand même cédé.  L’effet de la drogue fut immédiat ! Tout à coup je n’étais plus vraiment moi-même ; j’avais l’illusion d’être extrêmement fort et que rien ni personne ne pouvait plus m’arrêter. Je me suis mis à en consommer de plus en plus et en grande quantité. Je suis parvenu à terminer mes études secondaires très difficilement car la discipline n’était plus mon fort à ce moment-là, encore moins les études en soi. A la maison, ma famille ne me reconnaissait plus car j’étais devenu un délinquant notoire dans la capitale. J’étais dans les vapes du matin au soir et j’enchaînais les bêtises les unes plus graves que les autres. Je me souviens que pour avoir l’argent de la came, moi et mes amis drogués, on élaborait des plans d’arnaques machiavéliques et on les mettait en exécution sans scrupules.

 

Une fois, je me suis fait arrêter par la police qui m’a pris en flagrant délit de vol. De toute la bande, j’ai été le seul à être attrapé et  conduit au cachot. Après une lourde amende, je suis sorti de prison mais ma vie ne s’est pas améliorée. Ma santé mentale a fini par être atteinte par les drogues que je prenais avec beaucoup d’alcool. J’en suis arrivé à un point où périodiquement, j’agissais en véritable fou. Je devenais très agressif et ingérable et mes parents ont été obligés de m’interner pour un certain temps d’un asile psychiatrique. Quand je finis par aller mieux, je suis sorti de l’asile mais rien n’était plus pareil dans ma vie. Mes compagnons de route avec lesquels j’avais tout partagé m’ont tourné le dos ; j’étais désormais tout seul. Professionnellement, j’étais un raté et socialement j’étais un solitaire. Heureusement que ma famille ne m’a jamais abandonné. J’ai pu me raccrocher à leur soutien pour renaître de mes cendres et planifier de nouveau ma vie sur de nouvelles bases. Aujourd’hui, j’ai complètement arrêté la consommation des drogues et ma santé se porte à merveille grâce à Dieu.

 

Inès IRAKOZE

bannière

Comments

comments