Les Chroniques du Vagabond : Honneur aux patients

Les Chroniques du Vagabond : Honneur aux patients

L’amour est un sentiment merveilleux. Il a le don de mettre en avant les qualités et bien souvent de gommer nos défauts et nos tars. Justement parlons de qualité. Parmi les nombreuses qualités que peut avoir un être humain – surtout lorsqu’il s’agit de relation –, la patience est certainement l’une des plus apprécié. Les hommes et femmes patients ont le don de nous rendre la vie simple. Et même s’il cela peut passer pour de une faiblesse, la patience est un don.

La patience ! Quel doux mot ! Rien qu’en le prononçant, l’on peut sentir sa force. On a des fois l’impression que sa simple évocation calme les choses et les rend plus facile à vivre. Mais n’est pas patient qui veut. Pas du tout ! Comme la plus part des qualités, être patient est un vrai don. Parce qu’il faut se le dire, avoir la capacité d’attendre, de supporter ou de tolérer, de laisser à l’autre le temps de se corriger ou d’avancer à son propre rythme est loin d’être une partie de plaisir. La nature humaine peut être exaspérante, irritante, grinçante. Certains comportements nous font tout simplement sortir de nos gons. Nous transformant en véritable machine à colère. Et lorsque l’on est en couple rien de mieux que des colères répétées pour éteindre la flamme.

Cela n’est pas le cas des patients qui sont de véritable éponge à bêtise. Il absorbe et les oublie comme si de rien n’était. Et même lorsqu’ils nous font remarqués nos fautes, c’est toujours avec une attitude des moins agressives possible. Ce qui est des fois déroutant.

Utilisons des exemples pour en avoir une meilleure image.

Quentin est jeune homme plutôt beau, intelligent avec vrai vison de son avenir. Notre jeune homme élégant est en couple avec Sarah qui est aussi belle qu’intelligente. Mais notre belle burundaise a un grand défaut : « elle ne sait pas être à l’heure ». Eh oui ! La ponctualité n’est pas son fort, mais alors non. On l’impression qu’elle une ordonnance d’éloignement qui l’empêche d’être à l’heure. Lorsqu’elle a rendez-vous avec Quentin, elle peut avoir une heure, deux ou même 3 heures de retard. Une chose qui exaspère ce beau jeune homme. Mais Quentin a une chose qui l’empêche de péter un câble et de partir en vrille : « Quentin est un patient ». Et c’est vrai bouffé d’oxygène pour Sarah. « Je ne saurez pas comment faire s’il n’était pas patient », dit-elle, le sourire un peu gêné.

De l’autre côté nous avons Vanessa. Cette fille, c’est la douceur incarné. Une gentille fille avec une dose de patience rare. Ce qui arrange bien son petit ami qui est le roi de la gaffe. Même Gaston ne ferait pas mieux. C’est dire le nombre de fautes que celui-ci peut commettre. Une chance qu’il soit tombé sur une fille qui sache supporter ses fautes. Autrement il serait vraiment mal barré.

C’est là 2 exemples parmi une multitude d’autres exemples de personne qui peuvent supporter ce que d’autres ne réussiraient pas.

Mais les patients sont des fois victimes de leur don. Quoi que cela ne soit pas toujours le cas, certaines personnes abusent de leur patience. Certainement parce qu’ils savent qu’ils sont capable de supporter ce que la plus part ne supporte. Les retards, les infidélités, les fautes, les mauvais caractères et j’en passe. Cela joue en leur défaveur et c’est bien dommage.

Je ne vais pas pointer des doigts ceux qui en abusent. Aujourd’hui je rends surtout hommage à ceux-là qui nous attendent, qui nous laissent le temps de changer, d’avancer à notre propre rythme et dont la qualité nous fait du bien. Vous êtes des personnes en or.  Vous rendez les choses moins compliqués, moins difficiles. Vous permettez à plusieurs de croire que l’amour existe.

Et à ceux qui abuse des patients : « Dieu vous voit ». Je ne vous souhaite pas le malheur mais souvenez-vous que l’on se rend compte de la valeur d’une chose lorsqu’on l’a perdu. Alors éviter que cela vous arrive. C’est pour votre bien.

Passez un excellent week-end et surtout prenez soin de vous.

 

Le Vagabond

Comments

comments