Les chroniques du Vagabond : Bande de sexistes !

Les chroniques du Vagabond : Bande de sexistes !

Bonne année !!!!! Je sais on est le 10, mais je m’en fous. Je n’étais pas là pendant les fêtes. Nouvelle année, nouvelles histoires. On va beaucoup parler. On va parler vrai, on va parler fort. Et on va commencer avec un sujet qui va en surprendre plus d’un. Mais puisqu’il faut bien que quelqu’un en parle, je vais m’en occuper. Si je vous dis « Nymphomane », qu’est-ce que vous en pensez ? J’en vois déjà certains qui s’étonnent que je parle de sexe. Vous pensiez que j’allais parler cuisine ? Pole sana. Arrêtez de jouer les choqués et suivez-moi, on va discuter !

Je vous rassure, je ne vais pas vous faire un exposé scientifique sur la nymphomanie, je ne suis pas psychologue. Mon raisonnement part d’une simple question. « Pourquoi cela ne désigne que les femmes ? ». Parce que si vous ne le saviez pas, la nymphomanie est définie comme de l’hypersexualité féminine. Alors comme ça, de vieux messieurs se sont assis un jour dans leur coin (des psychologues j’imagine), et après avoir déterminé qu’une libido trop vorace était une pathologie, ils ont décidé qu’il fallait coller une belle étiquette au penchant féminin de celle-ci. Et comme par hasard, ils ont oublié de trouver un nom pour les hommes. Bizarre hein !

Que l’on donne un nom à la particularité féminine de ce trouble psychologique (à ce qu’il parait) ne pose pas de grand problème. Mais pourquoi se sont-ils arrêtés aux femmes ? Ils n’avaient plus de temps (ils devaient aller boire surement) ou c’est simplement un bel exemple de la misogynie de genre masculin ? Je vous laisse deviner. Le pire dans cette histoire de qui aime faire ça plus que les autres, c’est que l’on a collé une image aussi péjorative que négative à cet état. Vous n’allez pas le nier, mais lorsque l’on vous dit qu’une femme est nymphomane, son image prend automatiquement une forme de noirceur dégoutante. Jugement et dénigrement remplacent l’empathie et la bienveillance que l’on doit avoir pour les personnes malades en général.

Une sensation que l’on ne ressent pas lorsqu’un homme est traité d’hypersexuel. Celui-ci est juste considéré comme un insatiable avec qui il faudra apprendre à vivre. Pour d’autres c’est même une espèce de modèle, un dieu vivant dont la libido divine est glorifiée par ses admirateurs. Tel il est, tel ils voudraient être. C’est pathétique !

De mon humble (pourquoi humble même ?). De mon avis, avoir délibérément choisi de nommer le penchant féminin d’une pathologie loin d’être exclusive à ce seul genre est une stigmatisation pure est simple. Au fil des années, on a voulu considérer la libido débordante de certaines femmes comme un péché mortel. Comme si elles n’avaient pas le droit de faire ce qu’elles veulent ou de satisfaire leur besoin le plus instinctif autant qu’elle le veulent ou avec qui – ou quoi – elle le veulent. C’est d’un sexisme sans nom. Encore que ce soit un peu normal que les hommes aient ce genre de raisonnement, patriarcat oblige. Mais voir qu’il y a des femmes qui soutiennent cette position est écœurant. On veut bien être féministe mais quand il s’agit d’hypersexualité ou d’autre chose en rapport avec la sexualité, les langues se coupent. Les dames (dont le degré de commérage dépasse largement celui des hommes. J’assume !), descendront avec le plus grand des plaisirs leurs copines jugés nymphomanes. Elle exagère, elle n’a même pas honte !, vont-elles dire. Comme si le caractère chaud lapin de leur frère, cousin, petit ami ou mari était une chose des plus louables. Nta soni !

Puisque les choses sont ainsi, moi le Vagabond, défenseur de ces dames décrète à partir de ce jour que la nymphomanie n’existe pas. Il y a juste des gens qui ont une libido plus élevée que d’autres. Un point c’est tout. Et si vous me parlez des personnes qui ont des pratiques d’un autre genre. Je vous laisse le soin de leur trouver un autre nom. Un qui englobe tous les genres. Respectons les gens aussi.

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end et prenez soin de vous !

 

Le Vagabond

Comments

comments