Les 5 faits inattendus de la musique au Burundi en 2017

Les 5 faits inattendus de la musique au Burundi en 2017

Big Fizzo en concert à Bujumbura.©Akeza.net

Dans 48 heures, l’année 2017 se conjuguera au passé. Toutefois, cette année nous aura permis de vivre des faits auxquels on ne s’attendait pas dans la musique sur le territoire burundais. Retour sur les 5 faits inattendus de la musique au Burundi en 2017.

Le retour de Big Fizzo

Le 31 décembre 2016, Sat-B lance son deuxième album «Iwacu» qui marque son retour au bercail après un long séjour au Rwanda. A ce moment là, l’on pariait difficilement sur le retour au pays d’autres artistes d’envergure. On ne s’attendait pas à un grand nom de la musique burundaise en tous cas. Et pourtant, 4 mois plus tard, c’est Big Fizzo qui annonce sa venue au Burundi afin de lancer son deuxième album  «Fizzology» longuement attendu.

Lire aussi:  Musique : Sauti Sol a assuré, Big Fizzo aussi

Le 30 avril 2017, l’album est lancé en grande pompe avec ses compère de label Charly & Nina et DJ Pius mais aussi des apparitions surprises de Lolilo et SAT B. Ce lancement restera l’un des meilleurs concerts de l’année. Alors que les gens espéraient que Big Fizzo basé à l’étranger depuis près de 10 ans allait partir encore, il s’est installé dans son Burundi natal. Ainsi on le verra toute l’année participer dans tous les grands rendez-vous importants de la musique.

La venue de Koffi Olomide, le vieux loup de la rumba congolaise

L’une des grandes surprises de l’année dans la musique au Burundi reste la venue de Koffi Olomide, le grand loup de la rumba congolaise. L’homme que les burundais suivent depuis longtemps n’avait jamais foulé le sol burundais dans le cadre d’une manifestation culturelle. Il s’est produit dans 5 concerts à savoir à Zion Beach, Arena, et Efi Nyakabiga et Tempête (2 fois). Bien que son passage  au Burundi se soit terminé sur une mauvaise note, personne n’aurait parié sur sa venue au Burundi cette année.

Lire aussi: Musique : Sauti Sol enflamme Bujumbura

Après son mentor, voici  Fally Ipupa dans nos murs

Se sont-ils inspirés du concert de Koffi Olomide pour amener Fally Ipupa? Après le passage de son ancien chef, Fally Ipupa arrive au Burundi. Trop beau pour être vrai pour  certains, les gens croient que c’est une rumeur. La star congolaise commence à l’annoncer dans des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux. La nouvelle circule partout comme une trainée de poudre.

Le 23 décembre 2017 à 14h, Fally Ipupa arrive à l’Aéroport International de Bujumbura pour se produire dans son concert VIP le 24 décembre, et le 25 décembre au terrain EFI Nyakabiga. Le voir interpréter en live «original», était l’un des beaux cadeaux de noël pour ses fans.

Lire aussi: Fally Ipupa part du Burundi avec satisfaction

Sauti Sol, ce groupe qui a électrifié tout Bujumbura

On ne pouvait rêver mieux cette année. Sauti Sol à Bujumbura. Ce groupe kenyan est loin d’oublier son passage à Bujumbura. D’abord ils reçoivent un accueil phénoménal à l’aéroport. «On a déjà fait plusieurs tournées à travers le monde, mais jamais on n’avait reçu un tel accueil», glissait Bien-Aimé Baraza en conférence de presse.

Le jour arrivé, le terrain tempête était plein à craquer. Bujumbura vibrait au rythme de «live and die in Africa».  Un concert riche en couleurs que le public burundais est loin d’oublier.

Quand Sat-B impose les normes

Le meilleur pour la fin, Sat-B dévoilait le premier jour de décembre le clip vidéo de sa chanson «Feel love». Cela est intervenu plusieurs mois sans nouvelles de l’artiste , qui avait jugé bon de s’éloigner de la scène musicale.

Sat-B que les gens commençaient à qualifier d’inactif a surpris tout un peuple, montrant que la musique burundaise peut passer à un autre niveau, du moins si on investit dans son travail. L’opinion considère  qu’en dévoilant son clip tourné en Ouganda et en Afrique du Sud, Sat B a mis la barre à un autre niveau, que désormais il faudra prendre comme un standard.

Vivement l’année prochaine !

Armand NISABWE

Comments

comments