L’entrepreneuriat n’a pas d’âge : à la rencontre de Benjamin, orphelin & Businessman à 13ans

L’entrepreneuriat n’a pas d’âge : à la rencontre de Benjamin, orphelin & Businessman à 13ans

Benjamin : orphelin , 13ans et businessman ©Akeza.net

Un samedi après-midi, en revenant de la boutique, je croise un petit vendeur d’œufs durs et tout à coup une idée me vient en tête ! Je l’arrête et lui demande des détails sur sa marchandise. Je suis tout de suite saisie par la bonne humeur et l’assurance que dégage le petit gars. Bien que je n’avais pas besoin d’œufs, je lui en achète trois et lui paye beaucoup plus que le montant exigé. Il est surpris bien sûr mais je le rassure en lui disant que j’admire son travail et que le surplus, c’est est en guise d’encouragement. Il sourit et me remercie. Je décide alors de l’inviter chez moi pour faire plus ample connaissance. Il accepte l’invitation avec joie et une fois à la maison il me raconte sa petite histoire autour d’un repas.

 

L’histoire du petit entrepreneur

 

Benjamin Ndayisaba est un jeune garçon de 13ans originaire de la Province Muramvya. Orphelin de père et de mère à seulement 12 ans, il a dû quitter l’école faute de moyens. Aujourd’hui, il vit à Gitaramuka, une localité de la commune urbaine de Musaga avec son grand frère à peine plus âgé que lui et il s’est lancé dans un petit business de vente d’œufs durs avec des arachides.

 

Alors que les deux garçons vivaient dans la précarité, Benjamin se décide de vendre une petite partie de sa parcelle reçu comme héritage après la mort de ses parents. De cette vente, il est parvenu à réunir l’argent nécessaire pour lancer sa petite affaire et gagner de l’argent jour après jour et ainsi améliorer sa condition de vie. « Avec une seule palette pleine d’œufs durs, je fais un bénéfice de 1500fbu par jour et avec un kilo d’arachide, je gagne 4000fbu » nous raconte Benjamin fier de son affaire. L’objectif ultime de son projet est de pouvoir retourner à l’école un jour et de cette façon avancer vers ce bel avenir auquel il rêve depuis toujours.

 

La positive attitude…

 

Benjamin est un gamin souriant qui n’est pas du tout timide. Bien que la vie ne lui ait pas fait de cadeau, il ne s’apitoie pas sur son sort.  Au contraire, il est optimiste et avance en grand conquérant sur ce terrain de grand qu’est l’entrepreneuriat. Le jeune garçon a aussi un esprit clairvoyant puisqu’il a su bien choisir son marché de vente d’œufs durs. En effet, les boutiques du coin ne vendent que des œufs crus ce qui rend le business de vente d’œufs durs prospère dans sa localité.

 

Un esprit de grand dans un corps de petit

 

Au lieu d’errer dans les rues de la capitale sans but précis et s’adonner à la mendicité ou encore se livrer aux mauvaises habitudes comme le vol, le petit a fait un choix judicieux en misant tous ses efforts sur une affaire rentable. De cette manière, il peut prendre soin de ses besoins personnels et faire des économies pour l’avenir.

Comme on dit, la vie est faite de la somme des choix et des décisions qu’on fait chaque jour. Le petit Benjamin l’a compris. Il s’assure de faire les bons choix pour un avenir radieux.

 

Inès IRAKOZE

 

Comments

comments