Le thé burundais enfin reconnu sur les marchés internationaux

Le thé burundais enfin reconnu sur les marchés internationaux

Les champs de thé d’Ijenda ©akeza.net

Depuis novembre 2016, le secteur du thé burundais a reçu une très bonne nouvelle : la certification. En effet, plus besoin de passer par le Kenya pour vendre son thé, le Burundi peut désormais vendre son thé en son nom propre sur le marché international.

 
Faute de certification, le Burundi ne pouvait pas vendre son thé sur le marché international. Il devait passer par des intermédiaires pour vendre le thé burundais, ce qui était un handicap pour l’économie burundaise et particulièrement pour la filière thé. En obtenant la certification de ces 5 usines (Rwegura, Ijenda, Tora, Mabayi et Teza), qui sont désormais conformes aux normes internationales, l’OTB pourra officiellement vendre le thé burundais.

 

Le thé burundais enfin reconnu sur les marchés internationaux © DR

 

Doter son thé du label « made in Burundi » est un objectif enfin atteint. De quoi rendre le thé burundais visible et lui donner plus de compétitivité sur le marché international.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments