Le service de salubrité à Bujumbura confié à une seule société

Le service de salubrité à Bujumbura confié à une seule société

Freddy Mbonimpa, Maire de la ville de Bujumbura.©Akeza.net

Désormais les services de la salubrité sont assurés par Bujumbura Cleaning Company ,selon la mesure de la Mairie de Bujumbura. Ce service était effectué  par plusieurs sociétés privées qui déchargeaient les différentes zones de Bujumbura.

Vous avez déjà vu – ou vous verrez – sans doute  des agents vêtus d’un gilet sur lequel est imprimé «BCC» et le logo de la mairie passer dans vos ménages. Désormais, ils viendront régulièrement enlever les immondices dans vos ménages. Ces agents sont recommandés par la municipalité de la ville de Bujumbura.

« Nous avons signé un contrat de partenariat avec la société Bujumbura Cleaning Company. Désormais ils sont en charge d’enlever les immondices dans tous les ménages. Ils viennent en remplacement de nombreuse sociétés qui faisaient ce service mais qui, malheureusement, n’acheminaient pas ces immondices dans les lieux prévus» précise Freddy Mbonimpa, Maire de la ville de Bujumbura.

Et de continuer : «Les ménages  qui payaient beaucoup pour l’enlèvement des déchets ménagers payeront de frais abordables». Les agents de cette société nous ont précisé que chaque ménage payera 7000fbu par mois. Selon toujours les mêmes agents, personne n’y échappera sinon la mesure du pollueur-payeur sera appliquée.

Le Maire de la ville Freddy Mbonimpa affirme que cette décision est partie de l’insatisfaction du travail de ces anciennes sociétés. Il ajoute que grâce à ce partenariat, la Mairie pourra bénéficier de 30% des revenus perçus par la société Bujumbura Cleaning Company. Ladite société prendra en charge le nettoyage des rues exécuté jusque-là par des femmes payées par la Mairie. «Les 400 millions de FBU débloqués par la Mairie chaque année serviront à autre chose» dixit le Maire.

Dans certains quartiers de la commune Ntahangwa, la société Bujumbura Cleaning Company a commencé la prestation de ce service ce jeudi. Pour le premier jour, on a noté que les ouvriers chargés d’enlever les immondices sont plus ou moins dans de bonnes conditions à savoir le port d’équipements indispensable pour ce genre de travail.

Armand NISABWE

Comments

comments