Le réalisateur Aristide Muco revient sur le succès de son film ‘’Intore ‘’ au FESTICAB 2013

Le réalisateur Aristide Muco revient sur le succès de son film ‘’Intore ‘’ au FESTICAB 2013
Le réalisateur Aristide Muco serre la main à l'ambassadrice des Etats-Unis au Burundi-FESTICAB 2013 (www.akeza.net)

Le réalisateur Aristide Muco serre la main à l’ambassadrice des Etats-Unis au Burundi-FESTICAB 2013 (www.akeza.net)

Pour sa première participation au Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi, il a remporté deux prix. MUCO Aristide, dont le film ‘’Intore, entre la danse et l’Art de la guerre’’ a été sacré documentaire  de l’année  au FESTICAB 2013 à un avenir très prometteur dans le monde du cinéma. Le jeune homme passionné  qu’il est  s’inspire de la tradition et de la culture pour la promotion de son pays, le Burundi.

 

 

Akeza.net: Bonjour.

 

Muco: Bonjour.

 

Akeza.net: qui est Muco Aristide?

 

Muco : Un cinéaste burundais, cameraman, monteur de 28 ans.

 

Akeza.net: Parle-nous de tes prix au FESTICAB 2013…

 

Muco: J’en ai eu deux:
– Meilleur monteur de l’année: Le sixième commandement de Francine Munyaneza
– Meilleur documentaire : Intore entre la dance et l’art de la guerre.

 

Akeza.net: Tu t’attendais à ces prix?

 

Muco : Je ne m’y attendais vraiment pas. Il y avait des très bons films qui pouvaient à mes yeux défier le mien. Et pour moi, j’avais déjà le prix, parce que mon documentaire était visionné dans les salles de projections.

 

Akeza.net: D’où t’es venu l’inspiration pour ton documentaire?

 

Muco : Je l’ai partagé avec Landry Mugisha. Je suis un accro de la culture burundaise. J’étais en plein tourisme quand j’ai vu des Intore en pleine répétition. Le plus vieux de tous m’a raconté leur histoire et ça m’a impressionné. Je me suis alors renseignée pendant 18 mois.

 

Akeza.net: Quel est ton film coup de cœur du Festicab 2013 ?

 

Muco: Le court-métrage Welcome home de Joseph NDAYISENGA.

 

Akeza.net: Pourquoi n’as-tu pas fait un long métrage?

 

Muco : Malheureusement Gito l’ingrat reste le seul. C’est juste que je n’avais pas de producteur. Mais je compte faire de mon prochain film un long métrage.

 

Akeza.net: Tu n’as donc pas de producteur?

 

Muco : Le dernier en date m’a lâché. Mais il y a un autre qui s’intéresse à mes projets et qui veut m’appuyer.

 

Akeza.net: Pourquoi la tradition burundaise?

 

Muco : J’ai toujours été passionné par la tradition burundaise. Les contes que nos grands-mères nous racontaient: Inarunyonga, Samandari…feraient de bon films à mon avis.

Akeza.net: Si tu n’avais pas été cinéaste que serais-tu devenu?

 

Muco : Je ne sais pas. J’ai toujours rêvé d’être cinéaste. Une passion pour l’image je dirais…

 

Akeza.net: Combien de films as-tu déjà réalisé?

 

Muco : Le documentaire sur Intore était mon premier film d’auteur. Sinon, j’ai travaillé sur plein de films de commande et aussi en tant que cameraman.

 

Akeza.net: Où en est le cinéma au Burundi?

 

Muco: La plupart des personnes disent qu’il est encore au stade embryonnaire ce qui n’est pas vrai et qui est très décourageant pour nous. ‘’Histoire d’une Haine Manquée’’ de Eddy Munyaneza a reçu plusieurs prix au Fescapo. Diane Kaneza a été élue par Canal+ pour un film qu’elle va tourner. Donc on est bien avancé en ce qui concerne le cinéma.

 

Akeza.net: Le problème majeur que tu rencontres?

 

Muco : le manque de producteurs.

 

Akeza.net : Comment comptes-tu utiliser l’argent que tu as gagné au FESTICAB ?

 

Muco : Tout d’abord en tant que lauréat, je vais l’utiliser pour solliciter des sponsors, chercher des producteurs, mais aussi pour soutenir mon prochain film.

Akeza.net: Des remerciements?

 

Muco : Oui, à Ngabo Léonce, Aristide Katihabwa, Menya Media, Eloge Nzeyimana, Francine Munyana, www.akeza.net , et aussi tous ceux qui m’ont soutenu.

 

Akeza.net: Merci et félicitation encore une fois.

 

Muco : Merci pareillement.

Aristide Muco brandit son trophée -FESTICAB 2013 (www.akeza.net)

Aristide Muco brandit son trophée -FESTICAB 2013 (www.akeza.net)

Propos recueillis par Dassy Darlene.

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.