Le Rappeur Frank annonce son prochain retour dans le game

Le Rappeur Frank annonce son prochain retour dans le game
Frank, en tournage d'un clip (www.akeza.net)

Frank, en tournage d'un clip (www.akeza.net)

Farious a été le premier à s’envoler. T  Max a suivi. Si on suivait la hiérarchie dans le groupe, Frank serait le suivant à s’envoler. Farious s’étant autoproclamé Général dans le groupe, T Max Colonel et Frank Capitaine. Mac Daddy, le Commandant se trouverait lui a Lubumbashi en RDC. Frank est resté dans l’ombre pendant 3 ans. Sa dernière présence sur scène remonte à un concours de freestyle organisé par DJ Daddy au Havana Night Club en 2010. Il a gagné le 1er prix qui était l’enregistrement d’une chanson dans le studio Ingoma Arts et le tournage de son clip. « La chanson n’est jamais sortie. J’ai enregistré mais nous n’avons jamais tourné la video. Aujourd’hui je ne sais pas si la chanson existe toujours. Dj Daddy est parti et l’affaire est restée ainsi sans suite » explique Frank. Frank a enregistré quelques chansons en solo dans les studios Maibobo Records et MA Production. Mais il n’en a pas fait la promo.

 

Maintenant le Rappeur veut aussi s’envoler a son tour. « J’ai longtemps repoussé mon retour vers plus tard. A tous mes fans j’annonce maintenant mon retour sur scène et dans les studios. Je viens de signer un contrat avec un Producteur qui a demandé que je le garde dans l’anonymat. Nous allons travailler ensemble pendant 2 ans. » Frank vient d’enregistrer  un morceau qui figurera sur l’album compilation du nouveau Next Level Studio monté par Buddy Magloire. Il est maintenant entrain de travailler sur d’autres morceaux qu’il enregistrera dans différents studios de Bujumbura. Pour le retour sur scène il annonce que ce sera pour les mois qui viennent. « Je ne suis pas pressé. Et puis je suis les conseils de mon producteur, il veut qu’on y aille sans précipitations. Mon objectif c’est de ramener le Hip Hop burundais à un niveau supérieur. D’autres sonorités, d’autres saveurs. Les chanteurs gagnent tous les trophées ces jours ci. A notre époque, le rap était plus populaire que le chant. Je veux redonner cet aura au hip hop ici. Le hiphop ailleurs, au Kenya, en Afrique de l’Ouest, etc a gardé sa place. Ce n’est pas une musique des jeunes comme on commence à le penser au Burundi. »

 

Frank vient de monter un collectif de rappeurs qu’il a appelé Underground Foundation. Ce collectif réuni des rappeurs connus et débutants.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.