Le jeune peintre Daniel KIBAMBA se prépare à l’exposition de ses propres tableaux

Le jeune peintre Daniel KIBAMBA se prépare à l’exposition de ses propres tableaux

Comme un passage à l’âge adulte, Daniel KIBAMBA qui se consacre au « troisième art » depuis quelques années déjà planche sur un événement dont il sera la tête d’affiche : l’exposition de ses propres tableaux. Grâce au soutien du collectif  « TwoFiveSeven Arts» qui le berce depuis plus d’un an, le peintre KIBAMBA se prépare à une exposition qui devrait amorcer une avancée majeure dans sa carrière artistique. Ce sera au mois de septembre 2020.

 

Des grandes ambitions

Dans le cadre de sa prochaine exposition, Daniel KIBAMBA a porté son choix sur les dessins de stars et autres personnalités. « J’ai des stars et personnalités cibles que je dessine. C’est pour promouvoir mon art mais aussi pour me préparer parfaitement à la prochaine exposition des mes tableaux », explique-t-il.

A l’entendre, cette exposition occupe une place centrale dans l’évolution et la suite de sa carrière : «Pour moi, ce sera une bonne occasion de me faire connaitre et de faire connaître mon art, d’avoir des opportunités, d’accroître mon C.V, etc. », dit-il.

 

Sa prochaine exposition marquera donc l’ouverture solennelle de son avenir artistique professionnel. Il qualifie cette exposition « d’événement le plus important de sa vie » de telle sorte qu’il s’y apprête au mieux de ses capacités.

Au de là de ce projet qui l’occupe beaucoup en ce moment, KIBAMBA prévoit de faire ses études universitaires dans le domaine artistique à l’étranger afin de se spécialiser dans la peinture qui l’a séduit depuis tout petit. Diplômé en arts plastiques, il préfère étudier à l’étranger parce qu’au Burundi, il n’y a pas d’universités d’art. Cependant, il déplore un manque de moyens suffisants pour que son rêve devienne une réalité.

 

Le soutien salvateur de son père

Les débuts sont toujours une période particulière dans la vie d’un artiste. Daniel se souvient que pour ses premiers dessins, il ne suivait aucune inspiration particulière. Son univers créatif n’existait que dans sa tête, ou plutôt dans son cœur qui bouillonnait d’envie de créer. Son père (qui n’est plus aujourd’hui), lui apporte son soutient et l’encourage. C’est lui qui l’enverra plus tard à l’école d ‘art de Gitega. Il se souvient : « Je dois mes premiers pas à mon défunt père. Il me soutenait beaucoup et m’achetait des matériels très importants dans le dessin notamment  les crayons, papiers, peintures, … C’est lui même qui a décidé que j’aille étudier à l’école d’art».

Le jeune artiste regrette que son père soit parti trop tôt. « S’il était encore vivant, je suis sûr qu’il serait fier de me voir évoluer dans l’art aussi bien que c’était son souhait évident »

 

Pour la petite histoire…

 

Daniel KIBAMBA a été formé à l’Ecole Technique Secondaire d’Art  (ETSA) de Gitega et y a décroché un Diplôme A2 en Arts Plastiques. Après avoir remporté la première édition (2019) du festival de dessin au Burundi, il a participé au grand concours «BiC Art Master», édition 2019, sous la supervision d’artistes, d’experts et de passionnés d’art contemporain. Aujourd’hui, il passe une nouvelle étape et cherche à s’imposer durablement dans le paysage artistique burundais. Le vernissage de ses tableaux en septembre prochain sera le premier pan d’un large plan.

A suivre…

 

Melchisédeck BOSHIRWA

Comments

comments