Le désarroi des artistes burundais en exil

Le désarroi des artistes burundais en exil
Arnaud Nganji , ancien guitariste du trio Moutcho ©Giulio Molfese

Arnaud Nganji , ancien guitariste du trio Moutcho ©Giulio Molfese

‘’C’est officiel… Moutcho s’arrete’’! C’est avec cette phrase tombée comme un couperet qu’Arnaud Nganji , membre du trio de jazz-rock annonce l’éclatement du groupe. Pourtant Moutcho avait connu un joli succès, jouant en début d’année, avec la star rwandaise de world Cécile Kayirebwa, par exemple.

 

Monsieur Nganji poursuit : ‘’ On va quand même sortir les CDs(en cours d’enregistrement,NDLR) et faire un lancement à Kigali. Après on ne peut pas garantir la vie du groupe. Yvan est au Kenya, moi au Rwanda, Amadi entre le Rwanda et le Burundi. Ce n’est pas évident que l`industrie musicale redémarre.’’

 

Ces mots viennent traduire en quelque sorte le désarroi des artistes, chanteurs et musiciens, qui, après des années de lutte avaient enfin trouvé ce qui ressemble à une lueur d’espoir à base de laquelle certains fondaient de grands projets d’avenir.

 

Hélas, c’est la désillusion et comme au temps de NikDave, on reprend le chemin de l’exil, 40 ans plus tard. ‘’Ici je croise des musiciens burundais partout. D’autres montent vers Nairobi et Kampala. J’ai envie de pleurer, ils vont tout recommencer’’, raconte Arnaud, exilé à Kigali.

 

Nous demandons à Arnaud, qui vient de lancer sa page professionnelle ‘’solo’’ s’il compte s’établir à Kigali. Et de nous répondre ‘’ Presque. Il y a risque que la situation sécuritaire se détériore. Je ne vais pas être comme nos grands frères qui ont passé des années à attendre que le Burundi se relève et ont compris qu’ils avaient gâché leur jeunesse.’’

Sur un air d’épilogue, le désormais ancien guitariste de Moutcho conclut, dépassé’’ … il faut que le public sache que le secteur du spectacle est en train d’éclater en dépit de tout le courage qu’on avait’’.

 

Landry MUGISHA

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.