Le corps des arbitres burundais de basketball va bientôt se doter d’une association, ANAB

Le corps des arbitres burundais de basketball va bientôt se doter d’une association, ANAB

Ce jeudi 5 mars 2020 vient de se tenir à Ndongozi l’assemblée générale constitutive de l’Association Nationale des Arbitres de Basketball du Burundi (ANAB). Présidée par Dr.Franck BUJEJE et Augustin NDAYITWAYEKO, respectivement président de la commission des arbitres au sein de l’ACBAB et président des arbitres au sein de la FEBABU, cette assemblée a vu la présence de plus d’une vingtaine d’arbitres venus de Gitega, Ngozi et Bujumbura. Ce sera donc la toute première association des arbitres de basketball!

Après avoir constaté que le corps arbitral burundais de basketball est des fois malmené à tort et à travers et in fine ne sachant plus à quel saint se vouer, les arbitres du ballon orange décident de former un seul corps. Créée dans le souci de s’autonomiser, l’objectif de l’Association Nationale des Arbitres de Basketball du Burundi (ANAB) est d’instituer un cadre légal d’expression qui permettra aux arbitres burundais de bien mener leurs activités en toute neutralité. « Nous voulons protéger le corps arbitral burundais contre tout ce qui pourrait le déstabiliser. Ce n’est pas une association rebelle mais nous voulons avoir un cadre légal à nous, afin de redonner la valeur à notre profession. Par ricochet, cela nous permettra de décider par nous-même sans être influencé par telle ou telle autre partie », indique Augustin NDAYITWAYEKO dit Mangope,président de la commission technique fédérale.

Franck BUJEJE, arbitre international et président de la commission des arbitres au sein de l’ACBAB et Augustin NDAYITWAYEKO dit Mangope,président de la commission technique fédérale (De G à D)

Franck BUJEJE, arbitre international et président de la commission des arbitres au sein de l’ACBAB et Augustin NDAYITWAYEKO dit Mangope,président de la commission technique fédérale (De G à D)

Pour mener à bon port cette initiative, une assemblée constitutive s’est tenue dans le but de délibérer et de valider les statuts qui vont régir cette nouvelle association. Christian MANIRAKIZA, Commissaire International de la FIBA qui était présent a salué l’initiative de ce cadre d’expression. « Ça nous permettra d’être unis, de travailler en étroite collaboration entre les juniors et les seniors. Mais également cela permettra au corps arbitral d’être indépendant. Autrement dit, souder le basket à travers l’arbitrage ».

Alors qu’avant c’était, soit la FEBABU soit l’ACBAB qui nommait les arbitres, ce qui favorisait les uns au détriment des autres, « désormais tout sera décidé au niveau de cette association en toute transparence », nous dit Franck BUJEJE, arbitre international et président de la commission des arbitres au sein de l’ACBAB.

Pour ce qui est de la guéguerre entre le camp Sef SABUSHIMIKE et le camp Augustin KARARUZA, M. NDAYITWAYEKO confie que le corps arbitral est neutre dans cette affaire. « En tant qu’arbitres, nous avons jugé bon de suspendre les tournois jusqu’à ce qu’à l’élection d’un nouveau président de la FEBABU prévue au cours de ce mois de mars. Nous sommes neutres ».

Interrogé sur ce qui va être fait pour que le Burundi puisse avoir plus d’arbitres internationaux car jusque-là, il n’en possède qu’un seul actif, M.NDAYITWAYEKO nous apprend que le Burundi a été choisi par la FIBA pour abriter une formation des arbitres sur différents échelons afin de leur permettre d’avoir le niveau.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments