Le collectif Maoni refait surface à l’IFB après 2ans d’absence

Le collectif Maoni refait surface à l’IFB après 2ans d’absence

Artistes du collectif Maoni  ©Akeza.net

L’Institut Français du Burundi accueille à nouveau une exposition d’art du collectif Maoni appelée « J’Art, tu Arts, Artons » du 2 au 19 Décembre 2015. Le groupe  de chanteurs « Triune » accompagnait l’événement avec des sons mélodieusement élaborés lors de l’ouverture officielle de l’exposition.

 

La directrice de l’IFB, Geneviève Van Rossum, s’est exprimée avec enthousiasme  au sujet de la réouverture de ses portes au collectif Maoni « Nous revoici donc encore une fois ce soir en compagnie de ces éloquentes peintures, sculptures, installations, fruits de la vive intelligence et de l’imagination féconde. Elles nous parlent, elles nous interrogent, elles nous rassemblent car comme disait André Malraux « l’art c’est le plus court chemin de l’homme à l’homme ».

La directrice de l’IFB, Geneviève Van Rossum ©Akeza.net

La directrice de l’IFB, Geneviève Van Rossum ©Akeza.net

Elle poursuit : « Je voudrais souligner combien nous nous réjouissons de la collaboration sans faille qui existe depuis de longues années entre le collectif Maoni et l’Institut Français du Burundi. Nous avons toujours été très sensibles aux différentes œuvres d’arts que le groupe a offertes à l’Institut Français du Burundi et plus particulièrement plusieurs d’entre nous gardent précieusement en mémoire un charmant et majestueux volatile qui avait été fabriqué à partir de bouteilles en plastiques peintes, de tissus,  de fil de fer et de morceaux de roseaux et qui avait été offert en 2010 à l’Institut Français du Burundi à l’occasion de la semaine de la francophonie ».

La Présidente du collectif Maoni, Zuwaina Salim ©Akeza.net

La Présidente du collectif Maoni, Zuwaina Salim ©Akeza.net

La Présidente du collectif Maoni, Zuwaina Salim, a manifesté sa joie et a remercié toute personne présente lors de l’évènement  « Merci d’être venus ici et de partager ce moment avec nous. Cela fait  plus de 10 ans d’existence de Maoni. Chers invités, vous êtes non seulement nos invités d’honneur mais aussi notre encouragement à continuer à travailler. Mes sincères remerciements à l’Ambassade des Pays-Bas et à Monsieur l’Ambassadeur pour son soutien inéquivalent, sincères remerciements à nos sponsors Hope Design, Groupe Ladak et remerciements à tous les artistes du collectif qui sont ici avec moi mais sans oublier le premier qui est l’IFB bien sûr, qui est partenaire du collectif depuis sa création ».

 

A cette occasion, le Collectif Maoni a offert à l’Institut Français du Burundi un tableau en guise de remerciements.

 

L’Ambassadeur de la Hollande explique le pourquoi de son soutien « On fait ça toujours avec tous nos programmes mais aussi la vie culturelle, la vie des artistes et pour avoir plus d’artistes qui continuent à travailler, qui veulent montrer au monde ce qu’ils font, alors ça c’est aussi un élément important de la vie. C’est en relation avec tous les programmes que nous avons. C’est une très petite somme, très petite contribution mais quand même on le fait parce qu’aussi c’est un aspect de la vie burundaise qu’il est important de stimuler. La culture, les artistes c’est important pour toute la société».

L’Ambassadeur de la Hollande au Burundi ©Akeza.net

L’Ambassadeur de la Hollande au Burundi ©Akeza.net

Pendant que quelques membres de Maoni exposent leurs arts à l’Institut Français du Burundi, d’autres sont en Tanzanie pour le même motif mais leurs œuvres sont disponibles à l’Institut Français du Burundi.

 

Miranda Akim’

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.