Le chanteur Shazi Harera explique le concept ‘’Tuduge ‘’, thème de son concert.

Le chanteur Shazi  Harera explique le concept  ‘’Tuduge ‘’, thème de son concert.

Shazi Harera (www.akeza.net)

Shazi Harera (www.akeza.net)

Ce n’est pas tous les jours que les artistes font des concerts à thème. De temps en temps ils baptisent des concerts, mais l’on se rend compte qu’ils ne maitrisent pas le thème abordé ou tout simplement que le thème n’a rien à voir avec le résultat final. Nous avons approché Shazi Harera pour en savoir plus à propos de Tuduge, son prochain concert à Gitega. Nous en avons profité  pour poser d’autres questions. De très bonne mine, Shazi a répondu à chacune d’elles, naturellement.

Affiche du Concert de shazi à Gitega (www.akeza.net)

Affiche du Concert de shazi à Gitega (www.akeza.net)

Shazi déclare : ‘’Tuduge est un  concert qui  s’inscrit dans la ligne des activités de la célébration du centenaire de la ville de Gitega. C’est une sorte d’avant-gout des événements de l’année prochaine, une opportunité de réunir un bon nombre des natifs de Gitega autour de ce qui nous est tous très chers (la musique, l’art, la culture) pour  parler du centenaire de notre ville . Je me suis rappelé de l’époque où les natifs de notre province se hâtaient de rentrer célébrer les fêtes de fin d’année avec la famille puis je me suis dit qu’il était grand temps de recommencer. Enfin, ça  fait vraiment  longtemps sans que je ne me sois produit  dans ma province natale.’’

Pourquoi un concert à  5000 Fbu le ticket d’entrée ? Shazi répond ‘’les préparatifs sont immenses, le concert sera gigantesque, il faut bien que le prix soit à la hauteur,  le public aussi d’ailleurs. Nous partirons avec huit membres de Vumera Band, le producteur BIG  Bass, mon styliste personnel Annick Sheba, une équipe d’Akeza.net et de nombreux amis de l’Entertainment. On essaie d’être à la hauteur d’une barre que nous avons volontairement placée très haut.’’

Enfin, Shazi revient sur  l’expérience  qu’il a ramenée de son dernier voyage au Bénin. ‘’A part la participation à la compétition (SICA = Star pour l’Intégration Culturelle Africaine), j’ai gagné de nombreux correspondants venant de pays variés.  J’ai pu avoir une idée précise de l’inspiration des artistes d’ailleurs, ainsi qu’une illumination pour une œuvre panafricaine.  Nous avons produit à plusieurs une chansons contre le paludisme , je l’aurait dès qu’elle sera prête (pour le moment , on finalise la chanson en France ),  j’ai participé au  congrès de RAPEC(Congrès Panafricain sur la Culture , Levier du Développement) à Lomé (TOGO) qui m’a ouvert les yeux sur la situation de l’art et de la culture dans de nombreux pays africains ,j’ai rencontré  des artistes , des producteurs , et des promoteurs  chevronnés , ainsi que de nombreuses promesses qui me permettent de me préparer en conséquence pour les prochains festivals  auxquels je pourrai participer .’’

Shazi n’oublie pas d’où il vient, ni les hommes qui l’ont fait. C’est ainsi qu’il nous a avoué à la fin ‘’une partie des fonds récoltés dans ce concert seront reversé au fils d’un grand monsieur qui m’a instruit et m’a beaucoup  appris en musique, MALAKIYA (Malachie). C’est aussi ma façon de commémorer les trois ans de la disparition de celui que je n’oublierai jamais, que la plupart d’entre-nous n’oublierons jamais. Il aidait surtout le Gitega Sound Band avec Makrena, mais il était toujours là quand les autres aussi avaient besoin de lui.’’

Malakiya est décédé le 26 décembre 2008. Quant à Shazi , il se produira au Cercle de l’Alliance de Gitega ,  le 30 décembre 2011 à partir de 16h .

Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.