Le Burundi vers la mise en place de l’Académie Rundi

Le Burundi vers la mise en place de l’Académie Rundi

Ce mardi 17 mars 2020 se déroulaient au campus Mutanga de l’Université du Burundi, les cérémonies de la célébration de la Journée Internationale de la Langue Maternelle célébrée le 21 février de chaque année. Organisées par l’Université du Burundi en collaboration avec le CEBULAC (Centre Burundais pour la Lecture et l’Animation Culturelle), ces cérémonies étaient rehaussées par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Prof. Gaspard BANYANKIMBONA, le Recteur de l’Université du Burundi, Prof. François HAVYARIMANA, le directeur du CEBULAC, M. Alain Patrick MUHETO, le porte-parole du Président de la République du Burundi, Jean Claude KARERWA NDENZAKO,  différents enseignants et étudiants de l’Université du Burundi.

 

Dans son mot d’accueil, le Recteur de l’Université du  Burundi, Prof. François HAVYARIMANA fait savoir que l’Université du Burundi a déjà accompli pas mal de projets de promotion du kirundi notamment l’écriture des livres de grammaire et de littérature burundaise en kirundi. « Dans les jours à venir, le CELAB (Centre d’Enseignement des Langues au Burundi) va enseigner le kirundi à tous les étrangers qui veulent apprendre cette langue », a-t-il ajouté.

 

 

Le Recteur de l’Université du Burundi renchérit qu’il existe beaucoup d’activités dignes de soutien et souhaite que  l’Académie Rundi soit mise en place. Comme il l’affirme, cette dernière sera chargée de forger de nouveaux mots à utiliser dans le domaine scientifique et technologique, d’organiser des compétitions d’écriture et d’arts oratoires en utilisant un bon kirundi, d’intégrer le kirundi dans différents secteurs.

 

Dans son allocution, Alain Patrick MUHETO (directeur du CEBULAC) qui a représenté le Ministre de la Culture et des Sports, indique que les secteurs d’éducation et ceux de la culture ont différentes choses en commun. Il explique ensuite le contexte de la célébration de la journée internationale de la langue maternelle au Burundi : « Cette célébration est une opportunité de nous rencontrer entant que ceux (burundais) qui ont la même culture pour penser à l’importance de notre langue. Cette dernière a fait de nous des burundais et nous a donné de la valeur. Nous sommes appelés à la développer afin de la donner en héritage à notre descendance comme nous l’avons héritée de nos ancêtres».

 

Le discours de circonstance a été prononcé par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Prof Gaspard BANYANKIMBONA. Il insiste que l’Université du Burundi en collaboration avec d’autres universités (publiques et privées) locales et tous ceux qui ont étudié et approfondi le kirundi prennent les devants à promouvoir cette langue à travers l’écriture et l’art.

Vu que pas mal de burundais sont incapables de bien lire et écrire le kirundi comme ils le font en d’autres langues étrangères, le Ministre Prof. Gaspard BANYANKIMBONA trouve qu’il serait temps de voir comment promouvoir le kirundi et l’intégrer dans le développement comme c’est l’unique langue qui unit tous les burundais. «Il y a beaucoup de recherches à faire sur le kirundi. Nous encourageons alors nos chercheurs à continuer le travail déjà commencé et à nous donner un rapport chaque fois aussi bien que tout ce qui se rapporte au kirundi nous concerne tous entant que burundais», indique-t-il.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a saisi cette occasion pour annoncer une promesse d’octroi de moyens à ce ministère afin de démarrer les activités de mise en place de l’Académie Rundi. Il affirme que d’ici une année, différentes activités seront déjà accomplies dans le cadre du projet de l’Académie Rundi.

 

Melchisédeck BOSHIRWA

Comments

comments