Le Burundi gagne deux places dans le classement Doing Business 2020

Le Burundi gagne deux places dans le classement Doing Business 2020

Publié le 24 Octobre par la Banque mondiale, le rapport Doing Business 2020 place le Burundi au 166ème rang dans 190 économies classées enregistrant ainsi un gain de 2 places par rapport au classement précèdent où il était arrivé 168ème.

Selon la banque mondiale, le classement de ces 190 pays s’établi sur base de dix indicateurs qui affectent la vie des entreprises. Ces indicateurs sont : la création d’entreprise, le permis de construire, l’accès à l’électricité, le titre de propriété, l’obtention de crédit, la protection des actionnaires minoritaires, le paiement des impôts, le commerce transfrontalier, le respect des contrats, le traitement de l’insolvabilité, l’ emploi de salariés, et les contrats avec l’État.

Lire aussi : Compétitivité : Le Burundi à la 135ème place du classement du Forum Economique Mondial

Le rapport Doing Business fournit aux gouvernements du monde entier une feuille de route permettant de renforcer la confiance, l’innovation et la croissance des entreprises, mais aussi d’endiguer la corruption, martèle le rapport.

Le gain de deux places du Burundi s’explique par les progrès enregistrés dans l’obtention des prêts. Le score DB (Doing Business) du Burundi pour cet indicateur est passé de 10% en 2019 à  15% en 2020 soit une hausse de 5%.

Cependant, il y a des indicateurs qui ont enregistré une légère régression. Il s’agit de la création de l’entreprise dont le score DB est passé de 93,1% en 2019 à 92,9%. Une régression de 0,2%. On notera également une baisse de 1,8% dans l’obtention d’un permis de construire. Le score DB de cet indicateur était de 56,8% en 2019 et il est passé à 55% dans le rapport 2020. Le reste des indicateurs conservent leurs scores de 2019. Il s’agit de la facilité de faire des affaires (46,8%), l’obtention d’un permis de construire (55%), Raccordement à l’électricité (26,4%), Transfert de propriété (62,6%), Protection des investisseurs minoritaires (34%), Paiement des taxes et impôts (60,9%), Commerce transfrontalier (47,3%), l’exécution des contrats (43%), et le règlement de l’insolvabilité (30,6%)

La place du Burundi au niveau de l’EAC

Le Burundi est l’avant dernier du classement dans la Communauté Est-Africaine. D’après ce classement établi par la Banque Mondiale, le Rwanda vient en tête (38ème place), suivi du Kenya à la 56ème position, puis de l’Ouganda et de la Tanzanie qui occupent respectivement la 116ème et la 141ème position. Le Burundi (166ème place) et le Soudan du Sud (185ème place) clôturent le classement parmi les pays de l’EAC. Signalons que dans le rapport de 2019, le Burundi occupait la première place dans la création de l’entreprise au niveau de l’EAC mais dans le rapport 2020 il occupe la deuxième place (44ème) après le Rwanda (35ème).

https://francais.doingbusiness.org/fr/data/exploreeconomies/burundi#DB_gc

 

Janvier CISHAHAYO 

Comments

comments