L’Aïd al-Adha double les prix du mouton et de la chèvre

L’Aïd al-Adha double les prix du mouton et de la chèvre

Le mouton double de prix suite à la fête de l’Aïd al-Adha ©DR

Célébrée ce jeudi  24 Septembre, l’Aïd al-Adha ou encore « la grande fête », considérée comme  la fête la plus importante de l’islam a fait doubler les prix de la chèvre et du mouton à l’abattoir de Bujumbura.

 

« La fête des musulmans est la cause de la montée du prix des chèvres et des moutons. Ici , les chèvres et les moutons dont le prix dépasse rarement les 70 000 BIF  connaissent une augmentation record allant jusqu’au-delà de 90 000 BIF », nous a confié un des vendeurs de mouton rencontré à l’abattoir de Bujumbura.

 

Les prix grimpent tandis que la demande se fait grande pour le mouton qui par ailleurs n’est pas en surnombre au Burundi. Les vendeurs de la chèvre en profitent. La viande chèvre supplée facilement une demande de viande de moutons difficilement satisfaite.

 

Crispin MUTIMA

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.