L’AFJO plaide pour l’intégration de la dimension genre dans le monitoring des média

L’AFJO plaide pour l’intégration de la dimension genre dans le monitoring des média

L’AFJO plaide pour l’intégration de la dimension genre dans les média

 L’Association des Femmes Journalistes(AFJO) en collaboration avec le Conseil National de la Communication(CNC)  a organisé un atelier  d’échange et de formation sur le monitoring des médias intégrant la dimension genre .L’atelier s’est tenu du 19-20 avril dans les enceintes de la maison de la presse.

 

Selon la présidente de l’AFJO, Mme Agathonique Barakukuza qui a prononcé le discours d’ouverture, la participation des femmes dans les médias est nécessaire pour la création d’un espace médiatique pluraliste, tolérant et  inclusif.

 

Elle déplore le fait que  la dimension genre n’a pas de place considérable dans l’actualité alors que les partenaires des médias ont souvent besoin de connaître le nombre  de femmes et d’hommes  qui figurent dans l’actualité à travers le monde.

 

Elle ajoute que la femme rurale s’occupe toujours des travaux champêtres  et n’a pas cette chance d’être interviewée pour donner sa contribution comme les hommes. Les journalistes, poursuit-elle, devraient prendre en compte la dimension genre dans leurs papiers.

 

Et de renchérir que même dans les organes de régulation des médias, moins de femmes y ont place. Les chiffres récents montrent que ces dernières occupent moins de 30%.

 

Gabriel Bihumugani, vice-président du CNC qui était présent ne nie pas que la dimension genre n’est pas prise en compte dans le monitoring des médias effectué par le CNC car l’intégration de la dimension genre ne figure pas dans le règlement d’ordre intérieur du CNC.  Il promet que le CNC va collaborer avec l’AFJO pour retoucher certaines dispositions de son règlement d’ordre intérieur afin d’insérer la dimension genre.

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

 

Comments

comments