L’AFJO lance le prix Genre et Médias édition 2016

L’AFJO lance le prix Genre et Médias édition 2016

Agathonique Barakukuza, Représentante Légale de l’AFJO.©Akeza.net

L’Association des  Femmes Journalistes(AFJO) a lancé officiellement ce vendredi 12 août 2016 l’ouverture sur la compétition d’un prix genre et médias édition 2016.Cette compétition est ouverte à tous les médias œuvrant au Burundi pour la réalisation d’une action innovante visant l’intégration de la  dimension genre dans les médias. Les cérémonies  d’ouverture se sont déroulées dans les enceintes de la Maison de la Presse.

 

Dans le but de contribuer à l’amélioration de la place et de l’image de la femme dans les médias burundais, l’AFJO  organise chaque année depuis 2012 le prix genre et médias. Dans les années passées, on primait une meilleure publication d’un Journaliste mais  aussi un organe de presse qui a réalisé des meilleures publications intégrant la dimension genre. Contrairement aux années antérieures, aujourd’hui cette compétition est ouverte aux médias seulement. Ces derniers proposeront une action/activité qui sera primée.

 

AFJO

Une vue d’ensemble des participants lors du lancement officiel.©Akeza.net

Chaque médium intéressé peut participer dans cette compétition moyennant certaines conditions entre autres avoir un agrément reconnu par le Gouvernement burundais en tant que médium public ou privé. Soumettre une proposition d’activité réalisable dans une période ne dépassant pas deux semaines. Soumettre le budget détaillé de l’action proposée et fournir un support démontrant l’expertise dans la réalisation d’une pareille proposition.

 

Selon Agathonique Barakukuza, Représentante Légale de l’AFJO, depuis qu’on a commencé à organiser des compétitions pareilles pour montrer la place et le rôle de la femme dans les médias au Burundi, des productions médiatiques allant dans ce sens ont augmenté. Des femmes Journalistes ont été parmi les lauréats de ce prix, ce qui est très encourageant.

 

Quant à la question de la participation des médias seulement et non aux Journalistes à titre personnel cette année, Mme Barakukuza répond que l’organe de presse a plus d’impact qu’un journaliste car le journaliste quand il travaille, il se limite dans sa zone d’action mais le médium arrive très loin. Le médium peut impliquer tous les Journalistes par exemple.

 

Mme Barakukuza ajoute que le prix à gagner s’élève à un million de francs burundais. Pour ce, poursuit-il, les propositions à soumettre n’excèderont pas ce montant.

 

Signalons que le premier prix de ce genre a commencé à être décerné depuis 2012.Pour le médium intéressé, la date limite de dépôt des dossiers est fixé au 25 aout 2016 à 15h30 à la Maison de Presse. Pour plus amples informations, adressez-vous au 71283210/bagathonique@yahoo.fr

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments