La semaine de la Francophonie aura fait le tour du Burundi

La semaine de la Francophonie  aura fait le tour du Burundi

Du 16 au 24 mars 2019, on célébrait la semaine de la Francophonie. Cette semaine  a été un moment unique pour différents publics  amoureux de la langue Française. Elle a également était particulière pour les élèves de tous les recoins du pays. Flash-back sur la semaine de la francophonie à travers le pays.

54 écoles de 14 provinces du Burundi viennent de vivre une agréable semaine. De la poésie aux ateliers d’écriture, des concours d’éloquence  en passant par des quiz sur la francophonie, une variété d’activités tant culturelles qu’intellectuelles  étaient chaleureusement partagées entre tous. A Bujumbura comme à l’intérieur du pays, échanges et conférences sur la francophonie étaient sur le programme. Vers la fin de la semaine, concerts et prestations scéniques ont fait vibrer le public.

Une variété d’activités enrichissantes

Le 16 mars, un piquenique réunissant jeunes et adultes  a ouvert les cérémonies de la semaine de la francophonie. Jeux et musique donnaient un gout délicieux  à ce jour passé à la plage.  Les jours suivants  ont été marqués par des jeux et concours.

Le quiz francophonie  est l’une des activités qui ont  fait le tour du pays ; à Mwaro, Rutana, Ngozi, Gitega et autres provinces du pays. Pendant ce temps, des connaissances nouvelles sont acquises dans d’autres pays francophones, des luttes oratoires entraient en jeu  et des prix étaient  octroyés aux meilleurs. Une semaine qui aura bien nourri  le public à divers plats au goȗt francophone. A Bujumbura, l’esprit était le même. Plus encore, le cinéma itinérant  accaparait les yeux des habitants des communes Kinama et Cibitoke.

Le 20 mars, journée internationale de la francophonie,  a vu la participation de différents hauts cadres du Burundi, ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques au Burundi, professeurs d’université et étudiants. C’est notamment  lors de la conférence organisée à l’Ecole Nationale d’Administration sur le thème « Les engagements et défis de la Francophonie au Burundi ». Des analyses sur l’état des lieux de la francophonie au Burundi et perspectives d’amélioration ont été partagées.  Le 20 mars s’est terminée  sur une bonne nouvelle annonçant que le 2è prix francophone venait d’être  décerné aux médias innovants dont le collectif burundais des bloggeurs de Yaga.

Le weekend, la tournée des danseurs de Bukavu, des slameurs du collectif Jewe Slam et de la musique a donné un concert unique. Des soirées agréables pour clôturer cette semaine de la Francophonie.

Lire aussi: Burundi : le niveau de la langue française baisse dans les écoles

Un grand merci aux partenaires

Cette semaine de la francophonie n’aurait pas réussi n’eut été le courage et l’implication des partenaires francophones de l’Ambassade de France au Burundi. Plusieurs opérateurs francophones se sont mobilisés pour que tout se déroule à merveille. C’est notamment l’institut Français du Burundi, l’alliance Franco-Burundaise de Gitega, le club RFI, l’Agence Universitaires de la Francophonie, des associations francophones comme l’association de la promotion et de la rénovation de l’écriture à l’Université du Burundi, Elite East Africa, etc. Le Ministère des affaires étrangères du Burundi a également été à la disposition de ces activités durant toute la semaine.

Le Français est l’une des langues officielles au Burundi. Le seul moyen de pouvoir garder cette richesse linguistique, c’est d’être capable de s’en servir sans aucun défi. D’ailleurs, plus une langue est riche en mots, plus elle se prête à la littérature, à la beauté. Ce dont a besoin notre pays, pour que l’on puisse créer et exprimer sa beauté à travers toutes les langues.

Huguette Izobimpa

 

Comments

comments