La révolution Sat B, Hail to the King

SAT B www.akeza.net

SAT B www.akeza.net

Une révolution musicale a eu lieu au Burundi. Une révolution  conditionnée  et portée par la montée en force de SAT  B.

L’année  dernière, nous avons connu à Bujumbura une succession d’à peu près huit mois sans concert. Les chanteurs se plaignaient que le pays manquait d’organisateurs d’événements musicaux. Les fans ne croyaient plus en leurs stars. Les stars étaient beaucoup plus des figurants que des figures actives dans l’imaginaire et le vécu de leurs fans. D’ailleurs, même les fans, ils n’en avaient pas tellement. Depuis le départ de Farious, quelque chose s’était rompue entre les artistes et leurs admirateurs.

Avec l’album de SAT B en octobre de l’an passé, la crédibilité en les artistes burundais a montée d’un cran. Cet album si bien travaillé et médiatisé a permis de revoir l’image de l’artiste burundais. Cet album était aussi révolutionnaire. Il fut le premier à libérer de nombreuses chansons d’un même  album, sur lesquels le peuple burundais pouvait danser sans avoir à s’y forcer.

SAT B a été la porte d’entrée d’une nouvelle génération d’artiste. Il est l’étincelle  qui  a permis à tous les autres d’y voir clair et d’y croire.

Depuis son concert, Bujumbura n’a plus connu deux week- ends successifs sans concert à un certain coin de la capitale. Encore plus, les routes  vers les concerts à l’intérieur du pays se sont ouvert encore.

Si  SAT B est célèbre  aujourd’hui, c’est parce qu’ avant tout, il a trouvé la solution à un énigme qui minait la vie musicale au pays .Il est arrivé comme de l’eau dans un désert, comme une bouffée d’air frais dans une pièce ou l’on s’asphyxie.

Encore aujourd’hui, SAT B est le chanteur le plus invité  dans les concerts. En fait, depuis novembre dernier, la musique au  Burundi se trouve sous l’ère  Sat B.  Hail to the KING !

Landry MUGISHA

Comments

comments




7 thoughts on “La révolution Sat B, Hail to the King

  1. Nahi

    Je juis d accord avec toi (Fiston). Sat B n est pas un grand star comme on le décrit ici. Avant Sat B il y avait des concerts à Buja ou à l interieur du Pays. Et des Stars il y en a plein à Buja. Si Sat B est le plus invité dans des concerts demande lui combien il gagne par concert. ha ha ha ha ha. Moi je pense qu’il est plus invité car il est le moins cher. Comment un promoteur invitera un chanteur plus cher comme Yoya ou R flow alors que le moins cher(qui a le même nombre de fans)est là????
    je me demande combien Sat B a-t-elle payé pr qu’il soit sympathisé par ce landry Mugisha. ha ha ha I know you know what I mean.

  2. Lionnelle

    Nahi,vs l’avé dja 1vit ce Sat j pens?lol. Mé non ékout,Landry n fé qu promouvoir lé zartist Bdais é c ga frap 4. Ntanakimw yabshmwo,I agree man

  3. jahlove

    Au dbu,avc baragow,j’av foi en sat b,mé o fur e à mesure,j’e eté refroidi par la movz pente k’il est entr1 d prendr. Persone ne conteste k’il fait des tube,me l txt,du jr o jr,dv1 incohérent. C’est à s dmandé s’il n lé f pa à la va vite,e ubli l’essentiel,mm toi landry j s8 sur k tu l’a djà rmark. Sat B il peu mieu fr,mé kcki l8 mank?

  4. Nahi

    Jahlove, tu as 100% raison. Tout le monde avait apprecié son album. Et ses textes étaient touchants. mais maintenant ….. Ecoute la novelle chanson « Bujumbura so » je me demande S’il est devenu rappeur ou quoi.: Il se vente comme un rappeur ou un…..
    Le problème de nos artistes c’est qu’ils ne savent pas comment gérer leur succès. Je pense qu’ils ont besoins d’une éducation en raopport avec leur métier( artistes)
    Je me demande ce que fait l’amical des musisiens.
    Landry dis-nous, que fait l’amical des musiciens?? une association des artistes qui n’a même pas un mail ou un site.
    Je vous jure on devait supprimer cette association car elle ne fait que salir nos artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.