La Journée Mondiale de l’Afrique, une fête nationale ou un jour comme les autres?

La Journée Mondiale de l’Afrique, une fête nationale ou un jour comme les autres?

Mettre en valeur le combat de l’Afrique pour le progrès, le développement, la libération et l’émancipation, tel est le moteur principal de la Journée Mondiale de l’Afrique.

 

57 ans viennent de s’écouler. Le 25 Mai 1963 marque la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). En cette même période, des accords sont signés à Addis-Abeba en Ethiopie sous le parrainage du négus Haïlé Sélassié, dernier Empereur d’Éthiopie. Le but ultime de la création de l’OUA est de permettre aux pays Africains encore attachés aux États européens colonialistes de se détacher et ainsi, devenir indépendants.

L’origine de la Journée Mondiale de l’Afrique

15 Avril 1958, à la demande du premier ministre du Ghana, Kwame Nkrumah, le premier congrès des États africains indépendants se déroule à Accra, au Ghana. Ce congrès permet aux pays présents de présenter les progrès économiques, de développement et de libération du continent. Le Ghana, premier pays africain à devenir indépendant le 6 Mars 1957, joue un rôle décisif dans la réalisation de l’indépendance des autres pays. C’est lors de cette conférence que les États africains présents s’entendent sur la création d’une « Journée de la libération africaine » pour marquer chaque année la libération des peuples africains aux dominations et exploitations étrangères.

 

Cinq ans plus tard, le 25 Mai 1963, trente-deux États venant d’accéder à l’indépendance se réunissent à Addis-Abeba en Ethiopie sous le parrainage du négus Haïlé Sélassié, dernier Empereur de l’Éthiopie. C’est à ce moment précis qu’est créé l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) et la date du 25 Mai est choisie pour célébrer la « Journée de la libération africaine ». Étant fondée par 32 pays dont le Burundi qui y adhère le même jour, une charte est élaborée et signée le 26 Mai. À cet effet, la « Journée de la libération africaine » devient « Journée Mondiale de l’Afrique ». En 2002, l’OUA est remplacée par l’UA (Union Africaine), mais décide de maintenir le 25 Mai et célébrer cette journée en mémoire de la création de l’OUA.

 

La Journée Mondiale de l’Afrique, quelle signification pour les Africains?

Chaque année, les pays africains sont appelés à multiplier des initiatives sur le continent dans le but de faire progresser l’Afrique. Regorgeant de beautés, d’un grand nombre de langues, de traditions, de peuples, de richesses (naturelles, culturelles, humaines, etc.), l’Afrique est considérée comme le berceau de l’humanité.

Malgré son essor, ce continent reste le moins développé. L’endettement des pays, l’analphabétisme, les guerres, la pauvreté, les maladies, le manque d’eau, la corruption, etc. sont des maux dont l’Afrique souffre jusqu’à aujourd’hui. Bien que la Journée Mondiale de l’Afrique rassemble les Africains vivant sur le continent africain et ceux de la diaspora, elle n’est pas célébrée partout sur le continent. Pour quelques pays, elle est officiellement une fête nationale, donc un jour férié tandis que pour d’autres, elle n’est qu’une simple journée.

 

Selon le thème choisi, certains pays prennent des initiatives et organisent des activités en vue de célébrer cette journée afin de se rappeler qu’il est primordial de s’entraider et de construire un continent fort.

Au Burundi, la Journée Mondiale de l’Afrique est moins connue. Ce petit pays aux innombrables richesses n’est pas épargné des différents problèmes que connaît le reste de l’Afrique. Des initiatives ont besoin d’être entreprises chaque année afin de faire prospérer le pays.

 

Pour une Afrique florissante

Le chemin parcouru par l’Afrique jusqu’à aujourd’hui est remarquable, mais celui qui lui reste à parcourir est encore long. Bien que le continent possède de grandes ressources naturelles, son avenir est incertain suite à son instabilité politique, économique et sociale. Lutter contre la corruption, exploiter ses propres ressources, cesser les guerres, améliorer les conditions de vie des populations, rendre accessible l’éducation, abolir la pauvreté, etc., sont des objectifs que tous les pays africains doivent se fixer et les  réaliser ensemble pour une Afrique unie, indépendante, libre, digne, stable, développée et durable.

Selon vous, la Journée Mondiale de l’Afrique devrait-elle être une fête nationale au Burundi ou pas? 

Lynne-Clérina KANYENYERI

 

Comments

comments