La journée mondiale de la fille : Plus qu’une journée

La  journée mondiale de la fille : Plus  qu’une journée

Le 11 octobre de chaque année, le monde célèbre la journée dédiée à la fille. Sachant que le 08 mars est une autre journée consacrée à la  femme, il y’ a lieu de se demander  pourquoi  2 journées consacrées à la gente féminine dans une seule année. Mais au-delà des traditionnelles cérémonies, cette journée est plus qu’une consécration. Elle nous amène à réfléchir sur différents thématiques ayant trait à la fille.

Cette initiative des Nations Unies vise à mettre en exergue les   défis auxquels fait face la fille partout au monde. C’est une occasion  aussi de promouvoir leurs droits. Dans le monde, il y’ a 1,1 milliard de filles . Les Nations Unies  accentuent sur ce «groupe démographique précieux pour créer un monde meilleur pour toutes et tous».

Partout au monde, la fille est victime de plusieurs maux. Au Burundi, la fille n’est toujours pas scolarisée, en dépit des efforts du gouvernement comme l’accès gratuit à l’école. Plusieurs obstacles freinent le développement  de la fille au monde.  Les Nations Unies soulignent que tous les 7 secondes, une fille de moins de 15 ans est mariée. Save the Children dans un rapport precise que 700 millions de filles et de femmes vivent actuellement dans une union conclue avant leurs 18 ans. Un chiffre qui pourrait grimper jusqu’à 1,2 milliard en 2050.

Au-delà  des discours, des festivités marquant cette journée,  cette journée mondiale est plus qu’une journée.

Au Burundi, la journée internationale de la fille sera célébrée  ce samedi le 15 octobre au stade Prince Louis  Rwagasore sous le thème «Aux côtés de l’adolescente burundaise pour ses ambitions 2030». Une occasion d’alerter l’opinion national sur les avancés déjà faites et les défis à relever dans la vie de la fille burundaise.

Armand NISABWE

Comments

comments