La galère de draguer pour les garçons sans emploi ni revenus

La galère de draguer pour les garçons sans emploi ni revenus

La galère de draguer pour les garçons sans emploi ni revenus ©DR
Si faire la cour à une fille pour un garçon parait évident dans l’imaginaire du grand nombre, quelques jeunes de Bujumbura ne le font plus pour les raisons économiques.  Quatre étudiants issus des différents milieux de la ville donnent leurs expériences sur le sujet.

« Allo chéri ! Qu’est-ce que tu prévois pour nous ce weekend ? » Que d’histoires d’amour cette phrase a réduite à néant !

Serge, un étudiant à l’université lumière de Bujumbura se confie : « Ça fait deux ans que j’ai décidé de ne plus sortir avec une fille. A chaque fois que je tentais d’être en couple avec quelqu’un, notre relation n’allait pas loin.  Je me sentais humilié du fait de ne pas pouvoir sortir avec ma copine le week-end quand elle me le demandait.  Des fois elle y tenait beaucoup et quelque part ça commençait à devenir humiliant pour moi.  Après cette triste expérience, je ne me suis plus demandé s’il pouvait exister des filles qui ne tenaient pas à ce que leurs copains leur offrent des cadeaux ou les fassent sortir le week-end.  En tout cas c’est une expérience que je n’oserai plus tenter, jusqu’à ce que je devienne financièrement autonome » déclare-t-il.

” Tout le monde a le droit d’aimer et de trouver son amour, quelle que soit la situation dans laquelle on est…”

Blandine une jeune fille de Bujumbura, affirme connaître quelques garçons de son entourage qui ont fait le même choix pour trois principales raisons. La première est que ces garçons se sous- estiment et pensent que les filles sont trop belles pour accepter   leurs avances. Ils se disent que ces filles dépensent probablement beaucoup d’argent pour s’entretenir.

D’autres par contre se disent que c’est une perte de temps de sortir avec une fille quand on n’a pas du boulot ou bien une source de revenus.  Selon Blandine, cette deuxième catégorie de mecs préfère prendre une pause car la relation ne pourra pas aboutir à quelque chose de sérieux.  Et cet amour risquerait de devenir insupportable avec le temps.

Lire aussi : Comprendre le pouvoir de la séduction et apprendre à l’utiliser

La dernière catégorie selon elle, est constituée par des garçons qui refusent d’aimer, parce qu’ils éprouvent une peur de ne pas être capables d’offrir des cadeaux à leurs copines lorsqu’elles en ont besoin ou en demandent. « Ces garçons considèrent cette incapacité comme une humiliation, comme s’ils perdaient leur dignité d’homme », ajoute-t-elle.

« Tout le monde a le droit d’aimer et de trouver son amour, quelle que soit la situation dans laquelle on est.  Et puis toutes les filles ne sont pas intéressées directement par l’argent, il y a toujours une possibilité de trouver une fille qui convient parfaitement aux attentes du garçon » conclut-elle.

Selon les psychologues, cette peur est bâtie sur les mauvaises expériences de la vie amoureuse et est accompagnée par le refus de ne plus revivre les échecs. D’après ces derniers, les hommes établissent toujours un lien entre leurs expériences du passé avant qu’ils s’engagent.  « Pour vaincre cette peur, il faut la reconnaître, l’accepter et ensuite l’affronter », suggèrent-ils.

 

Chris Bruno WANY

Comments

comments