La fumée, ce démon qui nous hante

Le propriétaire du kiosque assistant impuissamment au travail de la police. Photo :Iwacu

Le propriétaire du kiosque assistant impuissamment au travail de la police. Photo :Iwacu

Depuis que le poumon de l’économie burundaise (le marché central de Bujumbura), s’est réduit  en cendre, et accentua  à son tour le sous-emploi qui gangrenait déjà le pays, visiblement le feu, la fumée est devenue un démon qui hante le peuple Murundi. On  enregistre avec désolation de plus en plus de marchés qui prennent  feu.

 

 

Dans la matinée de ce mardi, 2 kiosques près de l’ancien marché central de Bujumbura ont pris feu. La nouvelle s’est vite propagée ; telle une trainé de poudre en l’air. Heureusement que la brigade de lq police anti-incendie  a intervenu à temps, et a maitrisé la situation.

 

 

Ces 2 kiosques se trouvent précisément à l’Est de l’ancien marché central de Bujumbura. Le public sur place craignaient le pire, vu que ces 2 kiosques métalliques, étaient érigés   tout près d’une station à essence.

 
Selon la police, c’est le court-circuit qui serait à l’ origine de cet incendie. La police a ordonné les propriétaires  des ordres kiosques de se mettre chacun devant son kiosque, afin d’éviter le pillage.

 

 

Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.