La FFB a signé un contrat de 80.000 USD par an avec AZAM TV

Hon.Reverien Ndikuriyo et Rhys  Torrington lors de la signature du contrat.©Akeza.net

Hon.Reverien Ndikuriyo et Rhys Torrington lors de la signature du contrat.©Akeza.net

 

Dans l’avant midi de ce jeudi, il y a eu signature de contrat entre la fédération de football du Burundi, et la télévision tanzanienne AZAM TV. Le contrant s’étendra sur 42 mois. Le montant par an est de 80.000 dollars américains. Selon les deux parties signataires, la diffusion de la «Primus Ligue» sur AZAM TV devrait générer des retombées très positives, sur tous les plans.

 

Rhys Torrington, directeur exécutif de AZAM a expliqué leur choix.« En Tanzanie, pays de notre provenance, nous admirons beaucoup votre championnat. Nous voudrions désormais le diffuser, pour que dans toute la région est-africaine on puisse le suivre. Nous voudrions aussi permettre à la population de Muyinga de suivre ce qui se passe sur les terrains.»

 

Il a également mis en exergue, les avantages de la diffusion d’un championnat. « Quand un championnat est diffusé, il y a une croissance de visibilité, ce qui attire les sponsors. En Tanzanie, où l’on a commencé cette opération, les clubs gagnent beaucoup. La diffusion télévisuelle va changer beaucoup de chose. Les joueurs vont gagner , les clubs également , bref tous les acteurs auront à gagner» ,soulignait toujours Rhys Torrington.

 

Pour Révérien Ndikuriyo, président de la FFB, c’est un sentiment de satisfaction.« Voilà, le résultat de notre travail de longue haleine. Nous avons effectué de nombreux voyages en Tanzanie pour la négociation de ce projet. Avec la mise en application de ce contrat (la diffusion du championnat burundais) chacun y trouvera sa part. Je profite de cette occasion pour dire aux clubs de s’organiser. Cette somme leur sera partagée. Le pays bénéficiera une ouverture. C’est une bonne chose.»

 

La couverture du championnat de football burundais n’a pas tardé de faire son effet. La BRARUDI, sur demande de la FFB, compte revoir son enveloppe de soutien à cette ligue. Prochainement ils passeront de 65 millions de fbu, à 120 millions.

 

Les procédures s’accélèrent. La société Azam compte amener ses propres décodeurs. Pour plus de stratégies, ils vont ajouter des chaines en français, dans le cadre de s’installer sur ce marché burundais. Quant à l’abonnement, ils garantissent un prix défiant toute concurrence.

 

Armand NISABWE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.