La croissance du Burundi devrait stagner autour de 2% dans les deux prochaines années

La croissance du Burundi devrait stagner autour de 2% dans les deux prochaines années

La banque mondiale a sorti en Janvier dernier un rapport sur ‘’Les Perspectives économiques mondiales’’. Un rapport qui sonne sur une croissance mondiale lente et sur des enjeux de politique générale.  Le rapport montre que le Burundi a enregistré une croissance économique presque nulle ces trois dernières années qui viennent de s’écouler (2017 :0,5% ; 2018 :1,6% ; 2019 :1,8%).

 

Toutefois, le pays de Mwezi devrait voir sa croissance décoller timidement cette année (2020) pour atteindre 2%. Cette tendance continuera les deux prochaines années et oscillera autour de 2% en 2021 et en 2022. (Soit 2,1% en 2021 et 2,2% en 2022).

 

Des prévisions basses par rapport à la moyenne régionale

Comparativement à l’ensemble de l’Afrique subsaharienne et celle des marchés émergents et économies en développement (EMDE), la moyenne du Burundi (2%) reste en dessous d’autant qu’elle est de 2,4 % pour l’Afrique subsaharienne et 4% pour les marchés émergents et économies en développement (EMDE). Il est à signaler que l’Afrique subsaharienne devrait enregistrer une reprise économique cette année. La croissance de l’Afrique subsaharienne devrait s’accélérer pour atteindre 2,9 % en 2020.

 

Cependant, le plan national de développement (PND) 2018-2027, (document sur lequel le développement économique du Burundi se réfère) prévoit la reprise de la croissance à (4,0%) en 2018 et un décollage  à (7,1%) en 2021 pour atteindre une croissance Accélérée à (9,5%) et une croissance soutenue à 10,7% en 2027.

On se demanderait alors les raisons de cet écart différentiel entre les prévisions de croissance prévus dans le PND et les chiffres sortis par la banque mondiale dans ce nouveau rapport. On remarque que pour les seuls années déjà écoulées, le taux de croissance prévu n’a pas été atteint d’où la nécessite de recadrer le tire pour atteindre les objectifs fixés dans le PND.

 

Que ça soit par rapport au niveau régional ou au niveau sous régional, le taux de croissance du Burundi reste en dessous comparativement à celui de ces lotissements territoriaux. La nécessite de consolider la machine économique devient criant pour rééquilibrer les taux moyen de croissance et du coup se replacer dans la moyenne des autres pays.

 

Néanmoins, la tendance reste la même au niveau mondial. Cette année, l’économie mondiale s’apprête à enregistrer un léger rebond. La croissance globale devrait s’établir à 2,5 %, soit une légère hausse par rapport aux 2,4 % de 2019.

Janvier CISHAHAYO

 

Comments

comments