La Chronique spéciale du Vagabond : 5 choses que je ne comprends pas sur l’affaire Kidum

La Chronique spéciale du Vagabond : 5 choses que je ne comprends pas sur l’affaire Kidum

Franchement, je suis mal. Désolé de ne pas vous saluer, je ne suis pas trop d’humeur. Depuis 2 jours mon cerveau me joue des tours. Je me demande si je deviens complètement stupide ou si ce sont les choses qui sont trop compliquées pour mon petit cerveau. Vous vous demandez certainement de quoi je parle. Alors je vous explique !

Alors que tout allait bien – du moins pour moi – notre cher grand frère, doyen et icône de la musique burundaise, j’ai cité Mr Jean Pierre Nimbona alias Kidum, se lève un beau matin et décide de ne plus jouer de concert au Rwanda (ce qui en vrai ne me pose aucun problème) et il ajoute que ce sera pareil au Burundi. Je ne vous dis pas le choc! Non mais c’est quoi cette décision ? Que lui avons-nous fait ? Je suis dépassé, en colère mais surtout triste. Mais bon j’arrête de me plaindre et je parle sérieusement. Il y a 5 choses que je ne comprends pas et je vais vous les partager. Vous pourrez peut-être m’expliquer.

 

Pourquoi a-t-on annulé son concert au Rwanda ?

Vous vous souvenez – et ne faites pas semblant, ça s’est passé il y a à peine quelques jours – Kidum s’excusait auprès de ses fans du Rwanda, du fait qu’il ne prendra plus part au Kigali Jazz Junction prévu pour la fin de ce mois de septembre. Triste nouvelle pour les fans mais également pour la star burundaise qui avait surement soif de donner un beau spectacle. Mais ce que je ne comprends pas, c’est que ni l’artiste, ni l’organisateur de l’évènement ne nous disent les raisons de cette annulation. Non mais qui annule un truc sans dire pourquoi ? Que l’on dise pourquoi. Ce n’est pas juste de nous laisser imaginer des choses très farfelues. Connaissant notre imagination, nous nous sommes déjà fait une tonne de théories rocambolesques sur les raisons et ce n’est jamais beau (Ndabazi !). Alors Kidum, s’il te plait, si tu pouvais bien nous dire pourquoi, on t’en serait très reconnaissant.

 

C’est quoi cette réaction ?

On est d’accord que se voir annuler un concert, surtout lorsque l’on avait hâte de le faire, ne plairait à personne. Moi le premier (même si je ne fais pas de musique). Mais de là à réagir comme nous l’a fait Kidum…. On va se calmer un peu. Le grand frère n’y est pas allé de main morte. Sans trop revenir sur tout ce qu’il a dit, la réaction du doyen n’aura pas été du goût de tout le monde. Non seulement il se plaint de se sentir mal aimé ou incompris par ses compatriotes burundais et de ses voisins rwandais mais il ajoute le fait que l’on veuille sa mort. C’est quand même grave ! Certes, il a pu être victime de certains coups du sort mais on a l’impression que Kidum nous accuse de ne pas l’aimer et de vouloir son malheur. Je ne sais pas pour vous, mais je n’y suis pour rien. On aime tous ce grand artiste qui fait notre fierté. Il ne faudrait donc pas que les erreurs d’un petit groupe de personnes – encore faut-il prouver leur existence – puissent nous priver des talents scéniques de l’une des icônes de la musique burundaise. Ce n’est pas juste. Alors là, pas du tout.

Mais ce n’est pas tout ! Si seulement il pouvait arrêter de se plaindre du mauvais traitement, cela passerait. Les conflits entre frères, c’est courant. S’il faut en plus de cela décider de ne plus nous rendre visite. Là c’est méchant. Je ne le comprends pas, j’avoue.

 

Qu’avons-nous fait pour mériter cela ?

Alors oui, le grand frère est fâché, c’est la goutte de trop. Mais moi j’ai un problème, un sérieux problème avec la décision qui suit la colère de Kidum. Le chanteur a carrément décidé de ne plus jouer de concert au Burundi et au Rwanda. Rien, Nada, Zéro. Pas de concert jusqu’à  nouvel ordre. Qu’il refuse aux rwandais, je comprends. Faut dire qu’ils lui ont coupé l’herbe sous le pied et ça fait mal. Mais nous, pauvres burundais, qu’avons-nous fait? « Mbega Ndababaze », pourquoi on paye pour le péché des autres. On n’a pourtant rien fait, moi en tout cas je n’ai rien fait. Je n’étais même pas là.

Déjà que l’on ne le voit pas très souvent ( le grand frère ayant décidé de sourire tous les matins aux Kenyans), et maintenant il décide de ne plus venir nous chanter de belle chansons. Moi ça me chagrine au plus haut point et surtout c’est à n’y rien comprendre. Nous, on ne lui a pas refusé un concert. Encore dernièrement, il jouait à Bujumbura et on était content. Aujourd’hui il décide de nous priver de ses performances sur scène. Kidum ce n’est pas juste. Wapi vraiment !

Et comme l’on n’est jamais sûr que tout le monde est clean dans cette histoire, s’il y en a parmi vous qui avez fait du mal au grand frère, je vous somme de vous dénoncer vous-mêmes et d’aller régler vos problèmes avec l’artiste. On ne va pas payer pour vos erreurs. En plus on l’aime trop pour nous en passer. Donc faites quelque chose.

 

Qui conseille Kidum ?

J’ai beau me plaindre de cette décision, je ne peux pas arrêter de me poser cette question : « Qui conseille Kidum ? ». Je vois déjà certains d’entre vous dire qu’il a dû prendre cette décision tout seul (gardez ça pour vous). Je veux bien croire qu’il y ait des personnes qui n’ont que faire de l’avis des autres. Mais lorsque l’on est un ancien comme Kidum, avec la renommée qui est la sienne, l’on ne travaille pas sans conseillers. Alors qui sont ces gens qui lui ont conseillé de prendre une décision aussi abrupte et lourde de conséquences ? Se rendent-ils compte de tous les cœurs qu’ils laissent se briser avec ça ?

Sérieusement si ces conseillers me lisent, re-conseillez (je sais ça n’existe pas, mais c’est ma chronique) le grand frère pour revoir sa décision. Elle ne nous arrange pas.

 

Maintenant où va-t-il jouer ?

Ok, il est fâché ! Oui, il ne veut jouer ni au Burundi ni au Rwanda. Mais alors, où va-t-il jouer ? Si mes souvenirs sont bons, depuis ses concerts boycottés en Australie, il y a à peu près 2 ans, Kidum n’a plus joué en occident. Une situation qui ne doit pas l’arranger. Avec la décision de ne plus jouer à la maison et chez les voisins, on se demande bien où est-ce qu’il va bien pouvoir jouer. Vous me direz qu’il lui reste le Kenya. Mais entre nous, ça ne compte pas. C’est un peu moi qui ferai des concerts pour mes voisins avec qui je partage la cour. Quand c’est à la maison ça ne compte pas !

Une position pas très intéressante pour l’artiste.

Alors, je ne comprends pas tous les contours de cette affaire mais ce que je sais, c’est que cela n’arrange pas les affaires de notre très cher grand frère Kidum. Alors l’ancien, si tu pouvais revoir ta décision, cela nous arrangerait. On sera tous gagnant, tu peux me croire.

Sur ce, prenez soin de vous et passez une bonne soirée.

 

Le Vagabond

Comments

comments