La CECM célèbre ses 25 ans aux services de l’épargne et du crédit !

La CECM célèbre ses 25 ans aux services de l’épargne et du crédit !

La Caisse-Coopérative d’Epargne et de Crédit Mutuel, CECM en sigle, a été créée le 1er octobre 1995 par un groupe de femmes. Le jeudi 1er octobre 2020, c’était la célébration de son anniversaire de 25ans. Ce jubilé d’argent a été célébré dans une ambiance très joviale au siège social de la CECM. Après une prière d’action de grâce, les membres du personnel de la CECM ont partagé un gâteau d’anniversaire avant de vaquer à leurs activités quotidiennes.

 

La Directrice Générale de la CECM, Madame Marie Louise NSABIYUMVA. ©akeza.net

 

Dans son discours, la Directrice Générale de la CECM, Madame Marie Louise NSABIYUMVA a manifesté de la joie et de la fierté pour les 25 ans d’existence de la CECM. « Je me souviens que le jour nous avons totalisé un million (1000 000 FBu) à déposer à la banque, on a fêté. Pouvoir réunir une telle somme était déjà une réussite. Aujourd’hui qu’on compte plus de trente milliards de francs burundais (30 000 000 000 FBu) et 11 agences dans 4 provinces du Burundi (Bujumbura-Mairie, Bubanza, Rumonge et Gitega), on est satisfait », s’enthousiasme-t-elle.

 

Les débuts de la CECM !

 

Valérie SINIREMERA, présidente du Conseil d’Administration de CECM

 

Valérie SINIREMERA, présidente du Conseil d’Administration raconte que la CECM a été créée par un groupe de femmes en vue d’appuyer les projets des femmes aux moyens précaires et d’autres qui ne pouvaient pas demander de crédits au niveau des banques.

 

La mission de la CECM est donc de renforcer le pouvoir économique et social des personnes à faibles revenus, particulièrement les femmes, en appuyant leurs activités économiques par des services financiers de proximité, accessibles et adaptés à leurs besoins.

 

Scholastique HARUSHIYAKIRE, membre du Conseil d’Administration et membre fondateur de la CECM indique qu’au début, la CECM devait recourir aux subventions des bailleurs de fonds. Elle devait louer des bureaux, ce qui causait des problèmes. En outre, les gens n’étaient pas encore habitués au système de microfinance. « Il a fallu expliquer et faire plusieurs campagnes de sensibilisation, expliquer encore et encore l’objectif de la CECM pour que les gens puissent adhérer », se remémore-t-elle

 

Scholastique HARUSHIYAKIRE, membre du Conseil d’Administration et membre fondateur de la CECM

 

Et de se réjouir : « Aujourd’hui, nous avons nos propres locaux. Nous sommes partis de moins d’un million de francs burundais pour atteindre aujourd’hui plus de trente milliards. C’est un succès. Nous finançons beaucoup de projets ».

 

Le rôle de la CECM dans l’inclusion financière

 

La Directrice Générale de la CECM, Madame Marie Louise NSABIYUMVA

 

La Directrice Générale de la CECM, Madame Marie Louise NSABIYUMVA précise qu’au cours de ses 25 ans d’existence, la CECM a octroyé des crédits à une multitude de personnes et associations pour réaliser leurs différents projets de développement. Elle indique aussi que la CECM est intervenue dans l’employabilité et contribue à l’inclusion financière. Elle compte aujourd’hui 150 employés et plus de 100 000 membres.

 

Lors de la célébration des 25 ans d’existence de la CECM, différents bénéficiaires de crédit au sein de cette institution ont témoigné, racontant que la CECM les a aidés dans leurs projets de développement personnels mais aussi les projet de leurs associations. Ils confient qu’au début, la CECM octroyait des crédits de cinquante milles (50 000FBu) seulement remboursables pendant six mois. Aujourd’hui, on peut demander un crédit jusqu’à cinquante millions (50 000 000 FBu).

 

La spécialité de la CECM !

 

« A côté des guichets ordinaires, la CECM a mis à la disposition de sa clientèle un guichet VIP où on accueille les clients pressés. Ceux-ci acceptent de payer une petite somme pour chaque transaction ou par mois. Il y a aussi un guichet non-stop qui fonctionne 24h/24 », explique Théogène HAKIZIMANA, Directeur Administratif et Financier de la CECM.

 

La Directrice Générale indique en outre que la CECM veut mettre l’accent sur la finance digitale. « Nous sommes en train de voir comment développer quelque chose de particulier à la CECM, bien évidemment dans le strict respect du système de réglementation »

 

La CECM a déjà mis en place trois services fonctionnant via le téléphone mobile. C’est notamment le service CECM NI AKARAVYO qui facilite aux clients des opérations de retraits et de versements partout dans le pays à partir de leurs téléphones via EcoCash sans se déplacer vers les guichets de la CECM.

 

Il y a également le service de SMS NOTIFICATION avec lequel les clients sont informés par message instantané de chaque transaction (retrait, versement, salaire et autres) effectuée sur leurs comptes. Enfin, le service BILLER CECM facilite le paiement du minerval sur le compte de l’Ecole et les cotisations sur les comptes des associations, toujours via le téléphone.

 

« En dépit de contraintes diverses rencontrées au cours des dernières 25 ans, la CECM a réussi à atteindre ses objectifs au fil du temps » assure la Directrice Générale de la CECM, Marie Louise NSABIYUMVA. « Nous sommes également bien avancé avec les objectifs fixés dans notre plan d’affaires 2019-2023 en termes de membres à atteindre, de couverture géographique (agences), de crédits à octroyer, de dépôts à collecter, etc. », conclut-elle.

 

Melchisédeck BOSHIRWA

 

Comments

comments