La BCB réitère son soutien au FESTICAB à hauteur de 15 millions

La BCB réitère son soutien au FESTICAB à hauteur de 15 millions

L’ADG de la BCB et Ngabo Léonce président du FESTICAB après la signture du contrat.©akeza.net

Signature ce mercredi après midi  du contrat de sponsoring entre la Banque de Crédit de Bujumbura «BCB» et le Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi «FESTICAB». Un contrat qui pèse 15 millions de fbu sur les 3 ans à venir, soit 5 millions par an.

En 2014, le FESTICAB et la BCB avait signé le premier contrat dit «contrat de première génération». 3 ans plus tard, ils réitèrent l’engagement de partenariat matérialisé par une enveloppe de 15 millions de Fbu. «Notre partenariat ne date pas de 2014, il date de 2010 période pendant laquelle nous avons appuyé le FESTICAB d’année en année.  Nous  nous réjouissons de pouvoir passer à cette étape supplémentaire, nous sommes sûrs que nous allons cheminer en franche collaboration. Nous souhaitons au FESTICAB qui fait une véritable promotion de la culture ici chez nous,  de pleins succès» a dit l’Administrateur General de la BCB.

Pour Ngabo Léonce, Président du FESTICAB, c’est une occasion spéciale pour  eux, très significative pour l’industrie cinématographique du Burundi. «On a signé le premier contrat de fidélité en 2014, et cette fois-ci nous sommes très heureux de voir que  la BCB soit  la première entreprise à nous soutenir par la signature d’une nouvelle convention.» se réjouit le cinéaste Ngabo Léonce.

Et d’ajouter : « Un événement comme le FESTICAB est   très important pour les artistes et pour le pays car c‘est un secteur qui porte loin l’image  de marque d’un pays, qui contribue beaucoup à l’information et la formation de la population. Pour nous la BCB c’est un bon ami, un bon accompagnateur pour le développement intégral des citoyens de ce pays».

Pour  Ngabo Léonce président du FESTICAB,  le soutien de la BCB est d’une valeur incommensurable. Ce qui est important, ajoute-t-il,  c’est  l’esprit dans lequel  le sponsor est donné. Une preuve  que ce qu’ils font   est évalué à sa juste valeur. Il espère que   la signature de ce partenariat va  encourager les autres partenaires.

Le FESTICAB reste le seul événement  culturel  burundais à pouvoir enchainer d’année en année. Avec 2017, on en sera à la 9ème édition.

Armand NISABWE

Comments

comments