Krystal : à 21 ans , elle est déjà incontournable dans la mode de chez nous

Krystal : à 21 ans , elle est déjà incontournable dans la mode de chez nous
Krystal pose avec son amie mannequin , Louise (www.akeza.net)

Krystal pose avec son amie mannequin , Louise (www.akeza.net)

Krystal Bella , c’est la perle rare… la crème de la crème de la mode au sommet de la création ! Elle a su montrer au monde que le BURUNDI avait sa place dans la mode. Son rêve ? Une mode métissée. Avec son crayon et son carnet, Krystal Shabani  fait des merveilles et crée ce que l’on appelle couramment  ‘’habits’’ ! Combien de fois a-t-on entendu le murmure s’élever du public aux défilés de mode lorsque des mannequins, portant élégamment ses créations sont apparus au bout du podium ? Combien de fois a-t-on vu des mannequins se disputer des yeux le choix de celui ou celle qui tiendra la main de la styliste lorsqu’elle viendra saluer le public et confirmer que cette collection qui vient de les faire rêver  vient d’elle ? Bien des fois, Krystal a surpris, étonné, émerveillé mannequins, stylistes affirmés et amateurs avisés. Ici, on découvre la personne derrière ces créations qui longtemps après les défilés font encore parler d’elles…

 

Akeza.net:Mademoiselle Krystal, pourrais-tu nous faire une brève présentation pour mieux vous connaitre, toi  et ton  métier ?

 

Krystal :On m’appelle Krystal Bella, je suis étudiante et styliste accessoiriste. J’ai 21 ans et j’aime la mode….

 

Akeza.net :Par qui sinon par quoi étais-tu motivée pour te lancer dans la mode ?

 

Krystal : Personne ! C’est juste le fait que j’aime la mode… Mais je ne manquerais pas de dire que les créations d’Yves saint Laurent m’ont motivée.

 

Akeza.net: Que représente le stylisme pour toi ?

 

Krystal: Une très grande passion…

 

Akeza.net: Tes débuts sur le tapis rouge ?

 

Krystal: Débuts ?? Pas vraiment difficiles, je suis arrivée à percer dans le milieu en moins d’une année  grâce à Dieu. La mode, c’était l’une de mes passions depuis toute petite et c’est en collectionnant mes croquis qu’un jour j’ai décidé de me lancer.

 

Akeza.net: Où  puises-tu ton inspiration ?

Krystal : L’Afrique et Yves saint Laurent

 

Akeza.net : La mode n’est pas très commode au Burundi. Parvenez-vous à joindre les deux bouts ?

 

Krystal : (Rires…)  J’essaie de faire de mon mieux.

 

Akeza.net : Y a-t-il des personnes ou des agences qui vous aident d’une manière ou d’une autre ?

 

Krystal : Oui il y a beaucoup des personnes qui me soutiennent : la famille, les amis….

 

Akeza.net : Quel est la part de l’Etat dans le développement de la mode au Burundi ?

 

Krystal : Malheureusement aucune… L’Etat ne nous soutient en aucune manière. Ni moralement, ni financièrement.

 

Akeza.net : Sinon à part la mode, tu n’as  pas d’autres hobbies ?

 

Krystal : A part la mode, il y a la musique, dessiner, voyager et discuter…

 

Akeza.net : Tes modèles ?

 

Krystal : Rihanna je l’admire beaucoup et je rêve de l’habiller un jour…  J’admire aussi Nelson Mandela  et  Khadja Nin.

 

Akeza.net : Vos créations se basent essentiellement sur l’IKITENGE, pourquoi ce choix ?

 

Krystal : Le pagne symbolise l’Afrique pour  moi et au nom de l’amour que je porte à l’Afrique j’essaie de montrer que les africains ont leur place sur le tapis rouge. En grande partie, je n’utilise pas le pagne seulement, je fais un mélange pour moderniser le style africain afin que les européens, les asiatiques et les américains puissent avoir un point commun sur mes créations.

 

Akeza.net : quels sont les principaux tissus que vous utilisez ?

 

Krystal : A part le pagne, j’utilise le coton, la mousseline, le chiffon,  le lin…

 

Akeza.net : Vers quelle catégorie te penches-tu le plus ? Homme ou Femme ?

 

Krystal : Je me suis plus penchée ces derniers jours sur les vêtements pour femmes mais bientôt je vais essayer d’équilibrer.

 

Akeza .net : En quoi consistait votre dernier voyage à Kampala ?

 

Krystal : A Kampala, j’étais invitée dans un fashion show international ”Lady crane international fashion collection 2013” qui réunissait quatre stylistes Ougandais, deux stylistes Burundais (Guy MAZA et moi) et un styliste anglais. Chaque styliste était là pour représente  son pays.

 

Akeza.net : Y avez-vous récolté des succès ?

 

Krysal : Euh… Je ne sais pas, c’est à vous de juger. On a quand même assuré puisqu’on était accompagné des talentueux mannequins de l’agence Babe pour représenter le pays.

 

Akeza.net : Quelle place donneriez-vous au Burundi en ce qui concerne la mode en Afrique ?

 

Krystal : On est encore loin, il faudrait que l’on fournisse plus d’efforts et que nous soyons soutenus.

 

Akeza.net : Un mot pour ceux qui ne croient pas au développement du Burundi dans le monde de la mode ?

Krystal : Il faut juste y croire parce qu’on observe déjà une renaissance de la mode au Burundi (les stylistes, les agences de mannequinats…).

 

Akeza.net : Un clin d’œil aux autres jeunes créateurs ?

 

Krystal : Un clin d’œil ?? Juste d’arrêter le « copier/coller », l’intégrité et la créativité sont tous ce qui compte dans la mode.

 

Akeza.net : Ou pourrions-nous trouver tes créations ?

 

Krystal : Chez moi, a Rohero 1,  sur commande. Et une boutique pour très bientôt (Rires…).

 

Akeza.net : Merci beaucoup, à une prochaine fois…

 

Krystal : Merci à vous, ce fut un plaisir.

 

Krystal pose avec son amie mannequin , Louise (www.akeza.net)

Krystal pose avec son amie mannequin , Louise (www.akeza.net)

 

L'affiche de sa récente exposition au Geny's Café-Bujumbura (www.akeza.net)

L’affiche de sa récente exposition au Geny’s Café-Bujumbura (www.akeza.net)

 

Krysbel Design ,la marque dont sont estampillées ses créations (www.akeza.net)

Krysbel Design ,la marque dont sont estampillées ses créations (www.akeza.net)

 

Des mannequins de l'agence Esther portent des vetements signées Krysbel Design (www.akeza.net)

Des mannequins de l’agence Esther portent des vêtements signées Krysbel Design (www.akeza.net)

Propos recueillis par Dassy Darlène

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.