KOBANI, une coopérative d’entrepreneurs Batwa

KOBANI, une coopérative d’entrepreneurs Batwa

Epipode KAMANA, président de la coopérative des entrepreneurs KOBANI ©Akeza.net

Trop longtemps laissés derrière et parfois timides face à un quelconque changement, les Batwa ont toujours étaient discriminés et mis à l’écart dans la société burundaise. Aujourd’hui la tendance est toute autre car ces derniers ont compris qu’ils devaient prendre en main leur propre développement et se faire une place significative dans la société. C’est dans ce sens que l’association Action Batwa a mis en place une coopérative qui permet aux Batwa de se rassembler et de progresser vers un avenir meilleur.

Epipode KAMANA, président de la coopérative KOBANI, nous a expliqué ce que signifiait ce sigle. Il s’agit en fait de «  Koperative y’Abadandaza ivyahinguwe n’amaboko N’ibindi ». Créée en Septembre de cette année, cette coopérative compte actuellement 130 membres et a son siège à Kibimba à Gitega. Les membres ne sont pas exclusivement des Batwa, ils ont invités toute autre personne désireuse pour favoriser la diversité et enrichir leur production.

Jusqu’à ce jour, ils tissent des sacs, des tapis, des cordes et  fabriquent des vases et des pots. Ils vendent aussi du miel et quelques produits alimentaires comme les haricots et le riz. Epipode K. nous a confié que leurs produits sont uniques, utiles et beaux. « Nos sacs entièrement tissés à la main sont des pièces uniques dont on maîtrise parfaitement l’expertise. Aussi, nos cordes tissées sont très utiles dans les banques pour attacher l’argent » dit-il. Le problème majeur auquel ils font face est alors les terres cultivables où ils pourraient produire en grande quantité les plantes qui leur procurent la matière première (la corde).

Etant encore une toute jeune initiative, KOBANI est néanmoins fièrement représentée à Bujumbura par Epipode KAMANA et quelques membres qui vendent leurs beaux articles au Musée Vivant de Bujumbura. A Kayanza aussi, leurs produits sont plus que disponibles. Il faut souligner qu’il a déjà exposé ses œuvres un peu partout dans la région des Grands Lacs. En voyant ses articles, on se rend vite compte à quelle point le Burundi possède d’innombrables richesses qui méritent d’être connues de tous.

En cette période de fêtes, pourquoi pas un cadeau d’un magnifique sac fait-main pour vos bien-aimées ?

 

Inès IRAKOZE

bannière

Comments

comments