Kidum : « Il est temps que j’arrête de chanter en Kirundi»

Kidum : « Il est temps que j’arrête de chanter en Kirundi»

Kidum sur scène à Bujumbura.©Akeza.net

L’artiste musicien Jean Pierre Nimbona alias Kidum  est  actuellement en Australie pour  une série de concerts. Toutefois, l’artiste se dit victime d’un sabotage de la part de certains individus qui incitent les gens à ne pas venir dans ses concerts.  Deux  de ces rendez-vous (à Sydney et Adelaide),  se seraient déroulés dans des salles presque vides (moins de 20 personnes). Le choc l’a pris de plein fouet et comme d’habitude dans ces cas-là, le bon vieux Kidum a pris le clavier pour pousser un coup de gueule dans un très long texte.

Il y’a près d’une semaine, Kidum annonçait avec force sourire et vidéos son arrivée en Australie pour la toute première fois  dans sa carrière. Sans tarder, le multi-instrumentiste s’est livré à des répétitions qu’il a pris soin de filmer et publier sur les réseaux sociaux.  Jusque-là tout allait bien.

Le jour du concert, Kidum se serait retrouvé à chanter devant un public d’une dizaine de personnes. Carrément, deux concerts n’ont pas  marché comme il voulait. L’interprète de «Yaramenje» n’a pas caché son  ras-le-bol en postant un long texte sur son compte facebook. «J’ai déjà fait 2 concerts en Australie qui n’ont pas connu de succès. C’est à cause d’un sabotage mené par certains individus sur les réseaux sociaux. Je suis victime de mon récent séjour au Burundi» ,s’annonce-t-il.

«J’assume comme un homme»

«J’assume ce qui se passe comme un homme, même s’il restait une seule personne dans la salle, je chanterais pour lui car il m’aura choisi. (…)  Il est temps que je chante dans des  langues autres que le kirundi  comme le swahili et d’autres, d’autant plus  que je ne faisais que pérenniser la tradition de mon pays natal. D’autres reprendront là où j’en étais, j’ai fait ma part. Je ne chanterais que le Kirundi au Burundi», pouvait-on lire dans son message.

La Rédaction a pu contacter une personne sous couvert d’anonymat qui était dans son concert à Sydney. Selon lui, les facteurs de l’échec du concert de Kidum résiderait dans le mauvais choix du jour (un vendredi le jour du travail), et un billet d’entrée de 50 dollars et 100 dollars pour les places d’honneur.

Nimbona Jean Pierre dit Kidum a toujours des concerts programmés en Australie. Va-t-il  foncer alors qu’il est déçu dès le départ ? Attendons voir.

Armand NISABWE

Comments

comments