Kidum : à Ottawa ,il a mis le feu dans la salle

Kidum : à Ottawa ,il a mis le feu dans la salle
Kidum en plein concert à Ottawa avec des fans survoltés (www.akeza.net)

Kidum en plein concert à Ottawa avec des fans survoltés (www.akeza.net)

Plus de 400 personnes avaient répondu à l’invitation du concert de Kidum à Ottawa. Des  jeunes, des enfants, des mères âgées, des blancs en couple avec  des burundais, des asiatiques  venus on ne sait sous quel influence, un melting pot de gens au sens propre du terme.
Comme toujours, le chanteur fait tout pour donner leur chance à nos artistes et ne rate jamais une occasion de les pousser en avant. . Ce geste  est d’une grande importance pour leur carrière et pour la musique burundaise en général. A Ottawa, Kidum a partagé la scène avec plusieurs artistes, parfois pas très connus, à l’instar de McMello

 

Comme promis, Kidum est arrivé à Ottawa avec un orchestre complet. Ils étaient d’une telle harmonie que ça se voyait qu’ils avaient passé beaucoup de  temps en répétition. Le guitariste Aaron Tunga , une légende dans son domaine ,  était à la guitare solo.

 

Le contact avec le public était excellent ! Kidum parlait en permanence avec eux pour garder le contact. Lorsqu’ il a entonné  sa chanson Kitchuna, les fans sont montés danser sur scène, dans un délire spontané.

 

La star  était ceinturée par un cordon de sécurité. Toute une file de fans attendaient pour se faire prendre en photo avec lui ou se faire signer des autographes.

 

Une famille venue de Surburry a particulièrement fait un long voyage pour pouvoir voir la star en concert. Il leur a fallu faire   un voyage de six heures. Mais qu’importe le voyage et la fatigue comparés à la joie éprouvée de vivre un show extraordinaire avec la star du pays, surtout si elle représente le pays, toujours aussi positivement ?

 

On aurait pu croire que la grande majorité des filles sont venus au concert à la sortie des cérémonies de mariage .Elles étaient exceptionnellement en  robes.

 

Insolite : Des tickets moins chers étaient disponibles à l’entrée, pour les couples. Puis on voyait arriver des jeunes  filles et de jeunes hommes deux à deux, tentant de faire croire aux vendeurs de tickets qu’ils sont en couples. Voyant que ces derniers  avaient du mal à le croire, ils rappelaient qu’ils sont dans un pays où la legistration le leur permet.

 

Après le show, ils se sont retrouvés dans un after-party. Fidèle à la tradition qui veut qu’au pays la fête s’arrête au petit matin, les fans ne voulaient pas rentrer. L’after-party était bien organisé avec un bon DJ et une sécurité qui s’assuraient qu’il n’y ait pas de mineurs.

 

LM

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.