Kenya : la nouvelle ligne de train Mombassa – Nairobi va impacter l’économie de l’EAC

Kenya : la nouvelle ligne de train Mombassa – Nairobi va impacter l’économie de l’EAC

Inauguration de la nouvelle ligne de train Mombassa – Nairobi ©DR

Le Kenya a inauguré mercredi 31 Mai 2017 une nouvelle ligne de train reliant la ville portuaire de Mombassa à la capitale Nairobi. Cette nouvelle ligne est le plus grand projet d’infrastructure accompli par le pays depuis son indépendance. Un projet qui ouvre les portes de l’Afrique de l’est au reste du monde.

« L’inauguration de cette ligne est une des étapes clés de la transformation du Kenya en un pays industrialisé, un pays prospère à revenu moyen », a déclaré le président Uhuru Kenyatta. Nommé « Madaraka Express », cette ligne de 472 kilomètres devrait remplacer la « Lunatic Express » qui date de l’époque coloniale. Ce projet qui a coûté la coquète somme de 2,8 milliards d’euros s’inscrit dans la perspective de relier par le rail l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, le Soudan du Sud et l’Ethiopie.

Notons que cette ligne de train a été construite par China Road and Bridge Corporation et financé à 90% par China Eximbank. La Chine place beaucoup d’espoir sur cette ligne de train car elle entre dans son projet de relancer l’ancienne route de la soie.

Une ligne de chemin de fer qui va faire beaucoup de bien au Kenya et à la sous-région. Pour les populations de Mombassa et Nairobi cela vient réduire le temps de voyage entre les 2 villes – trajet qui prenait jusqu’à 2 jours en camion –. Avec le train cela ne prendra que 5h pour les personnes et 8h pour les marchandises.

De quoi soulager les opérateurs économiques de la sous-région qui auront plus de facilités à faire transiter leurs marchandises par le port de Mombassa et être assurés que celles-ci arriveront dans les délais les plus bref à l’intérieur des terres. Avec l’ouverture récente de la ligne Kigoma – Dar es Salam et l’ouverture future des lignes de chemin de fer du Rwanda et du Burundi, c’est toute l’économie sous régionale qui va subir un impact positif. Une économie qui dépend essentiellement des réseaux routiers.

Le chemin de fer ouvrira l’est africain à un marché de plus de 3 milliards de personnes sur l’océan indien et sera une route ouverte pour la traversée du continent  d’est en ouest.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments