Judo : la sélection nationale burundaise prête pour un combat homérique à Dakar

Judo : la sélection nationale burundaise prête pour un combat homérique à Dakar

Samuel KWITONDA ,professionnel burundais évoluant au Japon ©DR

Le Championnat d’Afrique de Judo se tient du 20 au 23 mai à Dakar au Sénégal. Une compétition à laquelle participe le Burundi. Menée par Fabrice KWIZERA, la sélection nationale promet de ramener plus de médailles possibles au pays.

Confiant de la qualité de leur préparation, Mireille HARERIMANA, la sélectionneuse de l’équipe nationale, assure que les athlètes sont prêts. Pour éviter les déconvenues de dernières minutes, les derniers jours des préparatifs ont été réservés à la régulation du poids des judokas et judokates. « Nous ne voulons pas des problèmes lors de la pesée à Dakar », fait-elle savoir.

François BIGIRIMANA, Directeur technique Adjoint fait le même constat. Il indique que les athlètes se sont bien préparés de manière qu’il n’y ait pas de problèmes et compte sur les athlètes expérimentés. « Notre capitaine s’est bien préparé et nous espérons qu’il pourra remporter une médaille dans la catégorie des moins de 60 kg. Il y a aussi Samuel KWITONDA qui évolue au Japon. Nous avons beaucoup de confiance en lui et nous espérons également une médaille dans sa catégorie des moins de 81kg. Pour les filles, nous avons aligné Signoline KANYAMUNEZA dans les moins de 48 Kg. Elle a fait de très bons résultats lors de la dernière compétition régionale et pourra faire de belles choses lors de cette compétition à Dakar. Nous pourrons également compter sur Ange Ciella NIRAGIRA pour les moins de 70 kg, qui vise une place pour les prochains Jeux Olympique de Tokyo », explique-t-il.

De leur côté, les athlètes espèrent faire la différence lors de ce championnat d’Afrique. « Nous connaissons déjà nos adversaires, nous nous sommes déjà rencontrés dans différents tournois. », affirme NIRAGIRA. Un avis partagé, par le capitaine Fabrice KWIZERA. Pour lui, comme pour le tournoi de Madagascar, les athlètes donneront tout le possible   pour rapporter des médailles.

Les performances des burundais sont vivement attendues. D’autant plus ce que certains athlètes vont jouer pour se qualifier aux prochains Jeux Olympique de Tokyo (23 juillet au 8 août). Notons que Samuel KWITONDA et Signoline KANYAMUNEZA ont déjà les minimas requis.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments