Journée Mondiale de lutte contre la faim: Pourquoi y a-t-il la faim dans le monde?

Journée Mondiale de lutte contre la faim: Pourquoi y a-t-il la faim dans le monde?

“ L’insécurité alimentaire est très répandue au Burundi. En Mars 2017, 46% de la population était en situation d’insécurité alimentaire, soit 5,3 millions de personnes, dont 1 million en situation d’insécurité alimentaire grave. 70% des ménages qui dépendent de l’agriculture ou d’un travail journalier sont exposés à l’insécurité alimentaire. ” Plan stratégique du PAM, 2018

 

À l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la faim célébrée le 15 Juin de chaque année, les gouvernements, les organisations, les populations sont tous appelés à travailler ensemble en vue de supprimer la faim qui ne cesse de faire des victimes partout dans le monde. L’objectif 2 des ODD “ La Faim Zéro” qui vise à éradiquer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable est un objectif qui doit être atteint d’ici 2030. 

Qu’est-ce qui cause la faim dans le monde?

La faim dans le monde n’arrive pas seule. Selon les chiffres du Programme Alimentaire Mondial (PAM) de 2018, 1 personne sur 9 souffre de la faim dans le monde, ce qui fait que 821,6 millions de personnes dans le monde souffrent de faim. La nourriture produite dans le monde peut bien nourrir le monde entier, mais la pauvreté extrême, les conflits, les changements climatiques, les crises économiques, le gaspillage alimentaire, le manque d’accès à l’eau potable, l’accès limité aux services d’éducation et de santé de qualité, les mauvaises pratiques d’alimentation, de récolte, d’hygiène, etc. sont les quelques causes de la faim.

De plus, avec la pandémie COVID-19, il y a de fortes chances que le nombre de personnes faisant face à ce fléau augmente. En effet, selon les nouveaux chiffres du PAM, 130 millions de personnes supplémentaires risquent de souffrir d’insécurité alimentaire aiguë. Ces personnes susceptibles d’être touchées vivent dans les pays à faible et moyen revenu. En regardant de près, ces chiffres sont alarmants et des mesures ont besoin d’être prises le plus tôt possible pour lutter contre la pandémie, mais aussi pour éviter des morts. 

Qui sont les plus touchés par la faim et quelles conséquences? 

Les enfants, surtout ceux de moins de cinq ans, sont les plus durement touchés par la malnutrition quasiment dans tous les continents. En plus de la pandémie qui risque de provoquer une hausse de 40% des cas de malnutrition sévère chez les enfants, le PAM estime qu’aujourd’hui 320 millions d’écoliers ne mangent pas à leur faim. 

Les conséquences sont nombreuses sur la vie des enfants et leur avenir. Avec ces difficultés, ils ne parviennent pas à se rendre à l’école, ne grandissent pas comme il faut, tombent souvent malades, manquent de concentration à l’école, développent des déficits permanents sur le plan social et émotionnel, etc.

Le reste de la population est touché par la faim et les conséquences ne sont pas moindres. En effet, la production est moins élevée, les maladies ne manquent pas et les revenus sont minimes, ce qui ne leur permet pas d’améliorer leurs moyens de subsistance. 

Que faire pour supprimer la faim?

Pour pouvoir supprimer la faim et arriver à nourrir toutes les personnes, surtout les plus vulnérables, il faudrait que les gouvernements songent à modifier leur système alimentaire et agricole et prennent des mesures pour assurer la sécurité alimentaire. Ainsi, l’accès à une alimentation saine, nutritive et suffisante sera facile tout au long de l’année. 

Rappelons que l’Afrique est le continent le plus touché avec 20% de la population concernée par la sous-alimentation. Vient ensuite l’Asie avec 12%, puis les Caraïbes et l’Amérique Latine (moins de 7%)

Lynne-Clérina KANYENYERI

Comments

comments