Journée Mondiale de la Paix : IPB pour la promotion d’une culture de la paix au Burundi

Journée Mondiale de la Paix : IPB pour la promotion d’une culture de la paix au Burundi

Les participants dans l’événement organisé par IPB (Innovations in Peacemaking Burundi)

Le 21 septembre est la Journée Internationale de la Paix. L’association IPB (Innovations in Peacemaking Burundi) a organisé, pour l’occasion, une manifestation avec les étudiants sous le thème « Guérison du trauma, édification de la Paix pour un développement durable ». Cette journée a été marquée par une remise d’attestations de participation à 225 étudiants qui ont suivis une formation en HROC de base (Healing and Rebuilding Our Communities). 

Ayant vu le jour en 2013, Innovations in Peacemaking Burundi (IPB) est une association sans but lucratif avec pour mission la promotion d’une culture de paix, de la non-violence active et des cadres de réflexion pour les jeunes, dès le bas âge, et cela pour asseoir une réconciliation effective et favoriser un leadership transformationnel. Elle s’est donné comme but l’éducation des jeunes pour une culture citoyenne de paix, de tolérance mutuelle, de non-violence active, de gestion pacifique des conflits. Sa vision est celle de bâtir une société paisible, prospère et équitable.

1

Depuis 2014, IPB a été très actif dans le domaine de la promotion de la paix, surtout auprès des jeunes et particulièrement les étudiants. Dans le cadre du renforcement des capacités, plus de 20 formations ont été données sur la structure organisationnelle d’une organisation, la guérison du trauma, la gestion pacifique des conflits, pour ne citer que ceux-là. En outre une vingtaine de comités de paix ont été créés dans les universités.

img_8126

Le fait marquant de cette manifestation a été la remise d’attestations de participations à 225 étudiants ayant suivis la formation Healing and Rebuilding our Country, HROC de base (Guérison et reconstruction de notre pays). Cette formation qui a duré 3 jours a mis l’accent  sur l’identification des problèmes des participants, la guérison de leur propres trauma et enfin les moyens à utiliser pour aider les autres dans leur traumatisme et ainsi favoriser une véritable reconstruction. Comme nous dit le coordonnateur de IPB, cette formation était un genre de programme pilote et que d’autre programmes suivront.

Etaient également conviés à cette journée, les représentants des partenaires d’IPB et des parents.

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments