Joëlle Bukuru, cette footballeuse burundaise qui fait la pluie et le bon temps en Tanzanie

Joëlle Bukuru, cette footballeuse burundaise qui fait la pluie et le bon temps en Tanzanie

Bien que le football féminin ne soit pas prisé au même titre que le football masculin, cet univers regorge bien des talents. Aujourd’hui, il existe des footballeuses qui font parler d’elles à travers le monde. L’une d’entre elles est sans doute Joëlle Bukuru, la burundaise chez le mastodonte du foot tanzanien, Simba SC dans la catégorie des dames « Simba Queens ». Coup de projecteur sur cet enfant de Bwiza, spécialiste infatigable du milieu de terrain avec un atout en passes décisives, qui fait son bout de chemin.

Pour parler de la médiane des Intamba Dames, impossible de ne pas mentionner Joëlle Bukuru. Cette fille ainée d’une fratrie de 3 enfants est une joueuse au talent prometteur. Née en 1998, elle se met au foot dès son bas âge. Elle s’inspire de son frère, footballeur à l’époque. Elle va par la suite tomber sous le charme de ce jeu. Encore petite, elle va s’en approprier pour en faire une passion et un métier plus tard.

Joëlle fait son entrée au championnat local en 2012. Elle intègre le club la Colombe Fc pour les saisons 2012 à 2015. Selon Daniella Niyibimenya(coache des Intamba Dames), qui l’a connu à ses débuts Joëlle était très jeune à l’époque. « Elle était passionnée par le foot et elle était déterminée sur le terrain. On voyait un bel avenir en elle ». En 2017, Joëlle passe chez les PVP Buyenzi, un club réputé pour son bel effectif dont la plupart sont des enfants de la localité de Buyenzi. Celles-là qui ont joué le foot de rue, pieds nus avec un ballon confectionné à base de sachets. Mine de rien…

Quand le talent parle !

Alors qu’elle participe aux Eliminatoires de la Coupe du monde des U20 en sélection nationale en 2017, Joëlle est repérée par le club tanzanien Simba Queens. Celui-ci est séduit par la finesse et la justesse de sa touche de balle. C’est en 2018 que le transfert est conclu. Pour un contrat d’une année, Joëlle entre dans les rangs des Simba queens, un club sur lequel elle ne tarit pas d’éloges. « C’est un grand club en Tanzanie qui peut durer dans le temps contrairement aux clubs de chez moi qui peuvent à tout moment disparaître. Il est vraiment bien organisé et il a aussi les moyens ».

Très forte en passes décisives, contrôle, conservation et récupération du ballon, Joëlle compte 5 matches avec 1 but au sein de cette formation. Grâce à ses qualités, elle a déjà été sur le podium de meilleure milieu de terrain offensive du championnat féminin en Tanzanie. Elle est ce genre de joueuses qui bouge aisément au milieu du terrain en faisant circuler la balle sans problème. « Elle ne se fatigue pas. Elle demande le ballon et ne le perd pas. Elle est la joueuse qui a le plus évolué de sa génération », confie Daniella. C’est pourquoi la sélection nationale ne peut pas se passer d’elle au milieu. Elle participait l’année dernière en novembre au CECAFA Senior Women challenge.

Aujourd’hui, Simba Queens se place en 2ème position du championnat national féminin en Tanzanie. De son côté, Joëlle ambitionne de se distinguer encore une fois avec cette saison en vue d’aiguiser les appétits des grands clubs féminins du monde. Son rêve le plus cher…

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments