Jeunesse : Les pensées les plus farfelues de notre enfance

Jeunesse : Les pensées les plus farfelues de notre enfance

Jeunesse : Les pensées les plus farfelues de notre enfance © akeza.net

Comme si croire au Père Noël n’était pas suffisant, enfant, on a cru à des centaines de choses quitte à en concevoir d’autres. Dans les souvenirs les plus lointains, chacun pourrait se souvenir de ses croyances les plus sordides et pensées les plus farfelues. En voici une liste, les unes plus hilarantes que les autres, que l’on a dressée pour vous.

 

«Quand je dormais, je mettais des habits sur la tête de mes jouets parce que j’avais l’impression qu’ils me regardaient dormir » Ketty

« Rassasiée, je voulais m’ouvrir le ventre pour voir où allaient les aliments que je venais de m’ingurgiter » Paquitta

« Enfant, je croyais qu’un magicien brandissait son bâton magique sur le ventre des femmes pour qu’il en ressorte un bébé » Ingrid

« Je croyais que le pays du Rwanda était juste derrière les montagnes que je voyais de chez moi » Lionel

« En entendant le Pape être appelé Sa Sainteté, je croyais qu’il n’avait pas besoin de se doucher, il était parmi les saints mais lui il était visible à l’œil humain » Isabelle

« Je croyais que si j’arrivais à entrer dans la télévision, je ferais partie des acteurs du film que je regardais en ce moment » Rachel

« A 6 ans je croyais que les mamans mangeaient beaucoup, elles tombaient enceinte » Joseph

« En priant, ma mère levait les yeux, c’est là que j’ai commencé à croire que le tout puissant vivait dans notre plafond » Frédéric

« Quand j’avais environ 7 ans, je croyais que les grands parents savaient. Absolument tout ! » Luc

« Je croyais que les femmes qui avaient de grosses fesses se retenaient d’aller à la toilette et que c’est pour cela qu’elles avaient de grosses fesses » Monia

« Je croyais que je pouvais « cueillir » les nuages (que je croyais être du coton) en allant sur une haute montagne » Daniel

« Quand j’étais gamin, chaque fois que je me blessais je me mettais du sable sur la plaie en pensant que ça allait cicatriser très rapidement » Moise

« Je croyais que si on tapait un enfant avec une tige de balai, il allait maigrir » Arthur 

« Je ne mangeais pas le noyau des fruits de peur que des arbres poussent sur ma tête ou dans mon ventre » Gloria

Et vous, qu’avez-vous cru de sordide?

Miranda Akim’

Comments

comments