Jessica Mise remporte la VIe édtion du Prix Michel KAYOYA

Jessica Mise remporte la VIe édtion du Prix Michel KAYOYA
Jessica Mise(Gauche) , lauréate du Prix Michel Kayoya 2014 (www.akeza.net)

Jessica Mise(Gauche) , lauréate du Prix Michel Kayoya 2014 (www.akeza.net)

Le premier prix a été attribué à Mise Jessica MUSANINDANGA pour sa nouvelle Journal des Schizophrènes. SAYUBU Joëlla a reçu le deuxième prix  pour Une dernière nuit. Le troisième prix revient à M. Guy Fleury GIRAMAHORO pour sa création Evelyne ou les chemins croisés.

 

La gagnante  a reçu un trophée accompagné d’une tablette.   Les deux autres   ont reçu chacun une tablette numérique.

 

Mise Jessica vient de terminer ses études universitaires en Ouganda et c’est la première fois qu’elle participe à ce genre de concours littéraire : «  j’ai envoyé ma nouvelle par email, je ne savais pas que je peux passer. Je me réjouis de ce prix, ça m’encourage à continuer d’écrire des textes », s’exprime-t-elle.

 

Deux autres textes  ont obtenu une mention spéciale. Il s’agit de  Au nom du fils et du père de Dacia  MUNEZERO et Abstraite existence de Bella Monia INARUKUNDO. Ces deux filles ont bénéficié un abonnement gratuit tout un mois à toutes les publications du journal IWACU.

 

Le président du jury Mme Marie Louise SIBAZURI a  félicité les lauréats et encourage surtout les candidatures féminines. Elle les invites à s’intéresser beaucoup plus à la création littéraire. Pour elle,  écrire en tant que femme « c’est être un porte-parole, la voix des autres, pouvoir porter leurs messages.»

 

Antoine KABURAHE, Directeur du Groupe de Presse IWACU a  rappelé que le prix littéraire fait son chemin, que la littérature bouge au Burundi. Il a encouragé à tous ceux qui ont soumis  leurs nouvelles au jury. S’adressant  à ceux qui n’ont pas eu la chance d’être retenus parmi les trois premiers, il les a exhortés  à avoir le courage de lire des livres car lire apprend à écrire. A ceux qui ont reçu des prix, il a dem          andé que ce modeste prix soit un stimulant pour écrire encore plus et surtout encore mieux. Il a terminé en remerciant   tous   ceux qui s’impliquent de près ou de loin  pour le rayonnement de ce prix.

 

Les festivités ont débutés par un mot de bienvenue d’Helene FOULARD ; directrice adjointe de l’IFB qui, dans son allocution a souhaité la bienvenue au public. Elle a rappelé que le prix Michel KAYOYA est Co organisé par l’institut Français du Burundi et le groupe de presse IWACU.

 

La nouvelle qui a été primée en 2013 à la 5me Edition : «  les coulisse du Vice d’Armel UWIKUNZE »  a été présentée au public par  Capitaine Madimba. Celui-ci  a animé la salle en déclamant  le texte en entier  avec  un ton doux en variant le rythme et l’intonation chaque fois que c’est nécessaire. Séduit,  le public  l’a accueilli par un tonnerre d’applaudissement à la fin de son exposé.

 

Le prix Michel KAYOYA  a été initié en 2009 par Roland Rugero, journaliste et écrivain, en  mémoire de l’Abbé Michel KAYOYA. Cette année 49, nouvelles ont été soumises. Les cérémonies ont été rehaussé par la présence de l’ambassadeur de France au Burundi et des invités de marque comme les écrivains du Rwanda et du Congo  membre de SEMBURA.

 

Antoine Kaburahe lors de la remise du Prix Michel kayoya , IFB 2014 (www.akeza.net)

Antoine Kaburahe lors de la remise du Prix Michel kayoya , IFB 2014 (www.akeza.net)

Les membres du Jury Prix Michel Kayoya (www.akeza.net)

Les membres du Jury Prix Michel Kayoya (www.akeza.net)

Benjamin KURIYO, Stagiaire.

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.